Le blocage se poursuit chez Durobor à Soignies: les syndicats dénoncent de nouvelles pertes de salaire et un manque de concertation

Le climat social à la gobeleterie Durobor à Soignies est tendu. Un manque de concertation et des pertes de salaires dénoncées par les syndicats ont conduit les travailleurs à arrêter le travail depuis vendredi.

Les travailleurs continuent ce mardi à bloquer la gobeleterie Durobor à Soignies. Le manque de concertation sociale et des pertes de salaires sont à l'origine du mouvement social. Les ouvriers avaient levé le pied pour la première fois vendredi dernier avant de reprendre le travail pendant le week-end. Le mouvement social a repris lundi avec un nouveau blocage de l'entreprise et il se poursuit ce mardi. A l'origine du mouvement d'humeur, selon la FGTB, le manque de concertation sociale, l'organisation du travail et des pertes de salaires. "On parle de pertes sur des primes extra-légales, comme celle de fin d'année, du dimanche, du matin", a indiqué Stefano Fragapane de la FGTB. "On sent, par ailleurs, une tension dans l'entreprise suite au manque de concertation sociale, suite aux nombreux changements dans l'organisation du travail."

A lire aussi

Durobor: l'accord financier prévoit le maintien de l'emploi actuel et des engagements
L'entreprise Durobor, fabricant de verres à Soignies, placée en réorganisation judiciaire: Nous avons travaillé un an gratuitement!
Durobor ne sera pas mis en faillite: le personnel a accepté le nouveau plan de relance
Les travailleurs de Durobor approuvent à 76% le projet de reprise

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?