L'angoisse s'empare du personnel de Carrefour Belgique avant le conseil d'entreprise extraordinaire: "Cela devient ingérable"

Mardi, le groupe français Carrefour annonçait la suppression prochaine de 2400 postes. Chez nous, c'est aujourd'hui à 14h30 qu'aura lieu le conseil d'entreprise extraordinaire au sein de la branche belge du groupe. Une échéance redoutée par le personnel. Certains employés se livrent de façon anonyme. Ils critiquent le manque d'information sur le sort qui leur sera réservé.

Elle accepte de nous parler à condition de garantir son anonymat, car tout le personnel de Carrefour a reçu la consigne d’éviter la presse. C’est donc avec prudence que cette employée livre son ressenti la veille du conseil d’entreprise extraordinaire. 

"On peut penser tout et rien. On peut penser au meilleur comme au pire, que nous avons déjà vécu lors de la restructuration précédente", confie-t-elle au micro de notre journaliste Nathanaël Pauly.

C’était en 2010, 1700 emplois étaient supprimés. Cette employée a donc traversé ces moments difficiles. Elle estime que depuis ses conditions de travail n’ont fait que se dégrader. 

"En fonction de cette restructuration, l’organisation du travail a été revue. Cela devait soi-disant être mieux pour le personnel, mais à l’heure actuelle, on est de moins en moins dans le personnel avec une charge de travail qui augmente. Cela devient ingérable", souligne-t-elle.


"Comment voulez-vous ne pas être inquiet?"

Comme elle, beaucoup d’autres employés sont inquiets. L’un d’eux nous dit venir travailler avec la boule au ventre. Un autre veut surtout comprendre pourquoi Carrefour va mal. 

Cela fait plusieurs mois déjà que des rumeurs de restructuration circulent et la direction n’a jamais démenti.

"La direction n’a jamais rassuré le personnel et n’a jamais donné d’éléments concrets", explique Manuel Gonzalez, délégué itinérant CNE. "Comment voulez-vous ne pas être inquiet par rapport à ça? Quand la France éternue, c’est toute l’Europe qui a un rhume chez Carrefour donc les inquiétudes sont encore plus grandes."

L’annonce de la suppression de 2400 postes chez Carrefour en France laisse craindre le pire pour les travailleurs des magasins belges, qui seront fixés sur leur sort ce jeudi après-midi.

A lire aussi

Le plan de transformation chez Carrefour démontre que le modèle actuel doit évoluer: à quoi ressemblera l'hypermarché de demain?

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus