Des magasins autres que Carrefour bloqués par les grévistes: "Ce n'est pas légal pour moi"

Au lieu de bloquer uniquement l'accès aux magasins Carrefour, certains syndicalistes bloquent totalement l'accès à la petite galerie commerçante qui se trouve souvent associée à ces grandes surfaces. "Injuste" et même "illégal" estime un patron de ces petits commerces dont les employés sont privés de travail alors qu'ils sont étrangers au problème de Carrefour.

Serge est gérant de plusieurs boutiques dans les galeries commerçantes de magasins Carrefour en Région bruxelloise. Il nous a contactés via notre bouton Alertez-nous pour faire part de son mécontentement.

Voici son témoignage:

"Quand on s'amuse à faire des points de grève comme ça dans la seconde et on dit "on ferme" et qu'on vient narguer mon personnel en disant "on a le temps, ça peut durer quelques jours", on est pénalisés. Dans le sens que nous avons aussi des employés qui ont envie de travailler, qui ne veulent pas perdre leur emploi. Nous sommes patrons de magasins où nous payons nos charges tous les mois, loyers etc. Nous on n'a pas des aides et les syndicats, on n'en a pas besoin. On fait tout de notre mieux pour tenir nos affaires correctement et, je n'ai rien contre le droit de grève, mais il devient un peu exagéré. Pour un oui, pour un non... Je comprends qu'il y a 1200 emplois qui sont en jeu mais on oublie les petits emplois des petites entreprises. Je ne trouve pas ça normal, mes employés sont impactés parce que les syndicats de la partie adverse ont décidé de fermer les magasins. Est-ce qu'il n'y a pas d'autre moyen que de toujours mettre en otage tout le monde? C'est toujours la même méthode, on bloque tout et on pénalise tout le monde. Ce sont les petits qui paient le plus dans toute cette histoire. Ici, on nous oblige à fermer nos magasins. Effectivement Carrefour draine des clients mais nos petits magasins drainent aussi des clients. Ces gens se sont déplacés pour venir. On leur interdit l'entrée. Je ne suis pas d'accord. Ce qui n'est pas légal pour moi. Je suis en train de m'informer juridiquement, mais ça ne me semble pas légal parce que nous sommes dans la galerie du magasin mais pas dans le magasin. Vous avez la porte coulissante à l'entrée des Carrefour, puis une galerie commerçante puis des barrières pour rentrer dans le magasin. Qu'eux bloquent  leur magasin, c'est leur problème, mais interdire à nos clients de rentrer dans les galeries, ce n'est pas légal pour moi."

La direction de Carrefour Belgique a annoncé ce jeudi un plan d'économies entraînant le départ de 1.233 travailleurs et la fermeture de plusieurs grandes surfaces dans le pays.

A lire aussi

L'angoisse s'empare du personnel de Carrefour Belgique avant le conseil d'entreprise extraordinaire: Cela devient ingérable
Le plan de transformation de Carrefour Belgique affectera jusqu'à 1233 travailleurs
Restructuration chez Carrefour: pourquoi la direction n'a-t-elle pas anticipé l'e-commerce?
Plan de transformation de Carrefour Belgique: plusieurs magasins probablement en grève jusqu'à lundi

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus