CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/) L'e-commerce est-il en train de supplanter les achats traditionnels en magasin? (vidéo)

L'e-commerce est-il en train de supplanter les achats traditionnels en magasin? (vidéo)

Les hypermarchés doivent évoluer. Un des aspects étant l'essor des achats en ligne. Un des défis du futur chez Carrefour avec l'ouverture de 40 nouveaux points de livraison. L'E-commerce est-il en train de supplanter les achats traditionnels en magasin ? Élément de réponse avec Fanny Linon et Philippe Godin dans le RTLinfo19H.

Chez nous, l’e-commerce est en pleine explosion. Les transactions en ligne ont grimpé de 7% l’année dernière pour atteindre un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros. Si dans l’alimentaire, on remarque une augmentation des commandes en ligne depuis 2015, les consommateurs ne les ont pas encore totalement adoptées.

"On n’a pas perdu de clients et on n’a pas de clients 100% e-commerce. C’est une question de choix et ce sont les clients qui choisissent eux-mêmes quand ils font leurs courses", explique Roel Dekelver, le porte-parole de Delhaize.

Les consommateurs préfèrent donc varier commandes en ligne et courses dans les magasins puisque l’alimentaire ne concerne encore que 2% de parts du marché en ligne. Mais cela pourrait évoluer.

"Au moins un consommateur aura de temps, au plus il sera enclin à trouver d’autres solutions que d’aller au supermarché ou à l’hypermarché", précise Pierre-Alexandre Billiet, responsable de la cellule "Commerce en ligne" à l’École de commerce Solvay. "On en est aux premières étapes du développement de l’e-commerce en ligne au niveau alimentaire, mais cela va très vite."


Les clients belges ont encore certaines réticences


Du côté des entreprises, l’e-commerce s’avère très intéressant. Il permet de collecter des informations sur le mode de consommation du client. 

"Un avantage énorme est qu’il donne accès aux distributeurs ou tout type d’entreprise à des informations sur les consommateurs. A partir du moment où vous consommez, ce que vous consommez définit qui vous êtes", ajoute Pierre-Alexandre Billiet. 

Un coup de livraison élevé et des dates de péremption plus courtes ou encore pas de possibilités de toucher le produit avant d’acheter, les clients belges ont encore certaines réticences face au commerce en ligne. 

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?