Un appel au boycott contre Carrefour est lancé sur les réseaux sociaux: les clients vont-il vraiment se détourner du magasin?

Tous les magasins Carrefour devraient à nouveau être ouverts demain matin.Hier, 16 d'entre eux, principalement les hypermarchés, sont restés fermés pour protester contre les conséquences du nouveau plan de restructuration. 1233 emplois sont menacés


Reprise du travail ce lundi

Demain, on s'oriente vers une reprise du travail. Tous les supermarchés devraient être ouverts, sauf peut-être celui de Haine-Saint-Pierre près de La Louvière. Des assemblées générales se tiendront sur les sites lundi matin.

Depuis jeudi, plusieurs appels au boycott de Carrefour ont été lancés et circulent sur les réseaux sociaux. Ce genre d'appels a-t-il un impact sur le comportement des consommateurs ?

 
Un gros problème de réputation à gérer

C'est encore difficile à chiffrer pour le moment. Didier Van Caillie, spécialiste des stratégies d'entreprise à l'ULiège a été joint par Guillaume Fraikin.

Sur Facebook, un ancien employé de Caterpillar lance un appel au boycott durant une semaine. "Tout à fait d'accord avec vous, arrêtons de faire vivre des gens qui n'ont aucun scrupules à licencier des centaines de personnes, je partage", dit Isabelle.


"Votre appel au boycott est dangereux"

Mais d'autres ne sont pas du même avis: "Votre appel au boycott est dangereux... les petits Carrefours Market sont tenus par des indépendants qui ont souvent investi jusqu'à leur dernier euro dans leurs commerce. Vous allez les mettre en faillite et les endetter jusqu'à la fin de leurs jours! De plus, la fermeture de leurs magasin va mettre tous leurs employés au chômage! Réfléchissez un peu! Est-ce que vous allez assumer les faillites que vous êtes en train de préparer?", demande Anne, de Liège.

L’impact de cet appel ou d'un autre pourrait être important. "L’entreprise, quand elle annonce un fait de ce type, sait qu’elle a un gros problème de réputation à gérer", constate Didier Van Caillie. "Les conséquences peuvent être tout à fait dramatiques."


Certains vont durablement se détourner du magasin

Pour le spécialiste des stratégies d’entreprises, les clients vont très certainement déserter les magasins, du moins pour un certain temps. "Il va d’abord y avoir un premier phénomène naturel, qui est de se dire "On ne va pas y aller parce que ça a été fermé, ça n’a pas été réapprovisionné". Puis, il y a les personnes qui sont peut-être plus convaincues par certaines valeurs et qui vont durablement se détourner du magasin."

L’impact de l’annonce de ces licenciements est difficile à chiffrer pour le moment. Tout dépendra de la faculté de carrefour à redorer son image pour faire revenir les clients. 

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?