Le courrier suspect envoyé à l'Hôtel de Ville de Mons contenait du sucre

La poudre blanche, faisant penser à de l'anthrax, contenue dans un courrier adressé à Elio Di Rupo et arrivé à l'Hôtel de Ville de Mons, était du sucre, a-t-on appris plus tard dans la soirée, mardi. Les bureaux avaient été évacués et les personnes impliquées confinées, le temps de l'analyse du produit.

Les pompiers de Mons et la protection civile de Ghlin (Mons) sont intervenus mardi après-midi à l'Hôtel de Ville de Mons, dans les bâtiments situés à la Rue d'Enghien. En cause: un courrier suspect contenant de la poudre blanche arrivé au cabinet du bourgmestre et que la secrétaire d'Elio Di Rupo a ouvert, indiquait Sudpresse. Le bourgmestre de Mons est actuellement absent, étant en voyage à l'étranger. Le personnel administratif de la Ville a été évacué par mesure de sécurité. "Les personnes impliquées par le courrier ont été confinées dans une pièce pour éviter tout contact avec d'autres personnes", a indiqué à Belga le commandant Ninane de la Protection Civile. "Le produit a été envoyé à l'analyse au labo de la protection civile. Il s'est finalement avéré que le produit n'était autre que du sucre impalpable." Les secrétaires qui avaient été confinées ont pu regagner leurs domiciles mardi tard dans la soirée.


Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus