Carles Puigdemont s'est installé dans une villa de 550 m² à Waterloo: "Il y a pas mal de voitures espagnoles qui se baladent"

Carles Puigdemont s'est installé dans une villa de 550 m² à Waterloo: "Il y a pas mal de voitures espagnoles qui se baladent"

L'ancien président catalan, exilé en Belgique, n'a fait aucune démarche auprès de l'administration communale mais il se confirme qu'il a bien loué sur place une villa de 550 mètres².

Alors que les autorités waterlootoises n'étaient pas au courant jusqu'à vendredi matin de l'arrivée sur le territoire de la commune de Carles Puigdemont, elles confirment désormais que le leader catalan s'est installé à Waterloo. L'information avait été publiée jeudi soir par le journal L'Echo, qui précisait que Carles Puigdemont venait de louer, via un ami proche, une villa de 550 m³ située dans la rue de l'Avocat, à Waterloo.


"Il y a pas mal de voitures espagnoles"

La villa louée à 4.400 euros par mois comprend six chambres, trois salles de bains, un garage pour quatre véhicules et une terrasse de 100 m³. Selon les riverains, le quartier résidentiel s'agite depuis quelques jours. "Depuis un jour ou deux, il y a pas mal de voitures espagnoles qui se baladent et il y a pas mal de mouvements dans la maison aussi", a expliqué une voisine au micro d'Emmanuel Dupond.

La maison est habituellement occupée par des hauts fonctionnaires, selon un des habitants de la rue. "En général, c'est une maison louée à des personnes d'ambassades du Moyen-Orient", a précisé l'homme.


Carles Puigdemont est bien dans cette maison

Les autorités communales n'ont toujours pas été officiellement informées à ce stade, mais elles confirment sa présence. "Nous n'avons eu de sa part aucune demande de domiciliation et il n'est d'ailleurs pas obligé de le faire. Mais à présent, nous avons effectivement eu la confirmation, via des voisins et la police, que Carles Puigdemont est bien là dans cette maison. On l'a appris un peu par hasard : il n'y a eu aucune information officielle pour l'instant", a indiqué la bourgmestre Florence Reuter (MR).

Quant à d'éventuelles mesures de sécurité à prendre aux alentours de la villa du leader catalan, la bourgmestre waterlootoise a précisé qu'il s'agit plutôt d'une décision qui doit venir du Centre de crise fédéral. Et à ce stade, à sa connaissance, aucune mesure de ce type n'a été demandée à la police locale.


Est-il le bienvenu à Waterloo ?

Depuis qu'il a fui l'Espagne en novembre dernier, Carles Puigdemont était déjà passé par Waterloo avant d'être logé près d'Anvers. L'ancien président catalan est toujours poursuivi pour rébellion en Espagne. Alors est-il le bienvenu à Waterloo ?

"Je n'ai pas à me prononcer. C'est un citoyen comme un autre. Il a le droit de s'établir où il le souhaite", a répondu la bourgmestre Florence Reuter.

Carles Puigdemont serait pessimiste sur un éventuel retour en Espagne après l'annulation de la séance d'investiture prévue mardi dernier à Barcelone. Ce dernier avait été destitué, en même temps que tout son gouvernement, le 27 octobre, quand le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy avait pris le contrôle de la région, quelques heures après la proclamation d'une "République catalane" à Barcelone.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?