Brussels Airlines deviendra-t-elle une compagnie low cost? Voici la réponse du patron de Brussels Airport

Arnaud Feist, administrateur délégué de Brussels Airport, était ce matin l’invité de Martin Buxant sur Bel RTL. Il a notamment abordé l’avenir de Brussels Airlines, dont les patrons belges viennent d’être licenciés.

"Brussels Airlines, c’est la compagnie aérienne basée à l’aéroport,  qui est la plaque tournante d’une grande partie du trafic. C’est plus de 35% du trafic à l’aéroport, donc c’est très important", a expliqué Arnaud Feist, administrateur délégué de Brussels Airport, ce matin sur Bel RTL. L’aéroport a-t-il besoin de Brussels Airlines ? La réponse est oui. "Très clairement, notre stratégie est d’avoir une forte coopération avec Brussels Airlines, de développer ce qu’on appelle un "hub", une plateforme où il y a non seulement des passagers qui arrivent vers Bruxelles ou qui partent de Bruxelles vers l’étranger, mais aussi des passagers en transfert. Pour ça, on a vraiment besoin de Brussels Airlines. On est vraiment en synergie et en symbiose avec eux."


"Continuer à développer l'activité à Bruxelles"

L’administrateur délégué se dit donc très attentif à l’évolution de Brussels Airlines, dont l’intégralité des parts a été acquise par Lufthansa il y a un peu plus d’un an, et dont les patrons belges viennent d’être licenciés. "J’ai rencontré hier matin le CEO d’Eurowings (la compagnie low cost de Luthansa) pour avoir une discussion sur leurs intentions. Ils affirment très clairement vouloir conserver la position de "hub" de Brussels Airport, et donc de continuer à développer Brussels Airlines. Ils sont très conscients aussi du marché ici à Bruxelles, qui est plus important que le marché à Francfort ou à Munich. Le marché local à Bruxelles est deux fois plus grand que le marché à Francfort. Lufthansa le sait ! Ils nous ont clairement dit qu’ils voulaient continuer à développer l’activité à Bruxelles. Ils vont continuer à garder les compétences pour l’Afrique, parce qu’on sait que c’est un point très fort de Brussels Airlines. Il y a une valeur ajoutée très importante qui est reconnue au sein du groupe Lufthansa."

Concernant une éventuelle perte d’emplois en Belgique, Arnaud Feist assure qu’il est encore trop tôt pour le savoir. "C’est possible qu’il y ait des réductions, mais c’est également possible que certains services viennent s’installer à Bruxelles. Tout est encore ouvert dans la discussion."


Compagnie low cost ?

Enfin, Brussels Airlines deviendra-t-elle une compagnie low cost, comme Eurowings ? Pour Arnaud Feist, la réponse est négative. "Je pense que le but n’est pas de faire de Brussels Airlines une compagnie low cost puisque c’est un modèle hybride avec des sièges low cost et également une classe économie et une classe affaire. Je pense qu’Eurowings va dans cette direction également. C’est peut-être le modèle de Brussels Airlines qui peut être exporté vers Eurowings."

A lire aussi

Etienne Davignon est ferme sur l'avenir de Brussels Airlines: Pas de bain de sang! C'est clair?!
Brussels Airlines devrait devenir une compagnie à bas prix: pourquoi ce modèle a-t-il tant de succès ?
Brussels Airlines absorbée par Eurowings: un centre d'excellence à Bruxelles pour apaiser les esprits ?
Le patron d'Eurowings rassure les syndicats, mais la marque Brussels Airlines pourrait en partie disparaître...

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?