Victime d’homophobie, Matthieu Delormeau vit "dans la peur depuis deux ans" (vidéo)

Jeudi soir, dans une nouvelle séquence intitulée "Ca se débat", l’équipe de Touche pas à mon poste s’est intéressée au sujet de l’homosexualité dans les médias. Si Jean-Michel Maire a affirmé que cette préférence sexuelle était plutôt bien vue dans le monde de l’audiovisuel, Matthieu Delormeau a dressé un constat alarmant. L’ancien présentateur de NRJ12, qui a l'habitude de parler ouvertement de son homosexualité à l’antenne, a raconté qu’il était la cible d’injures quotidiennes.


"Je n'imaginais pas ce que je vivrais tous les jours"

"J'ai été très heureux de me libérer dans cette émission mais je n'imaginais pas ce que je vivrais tous les jours. En moyenne c'est 50 sms que je pourrais vous montrer avec des 'ta mère devrait avoir honte', 'sale p...', 'va te faire en***** des trucs horribles et ça c'est toute la journée", a expliqué Matthieu Delormeau. L’animateur a parlé à cœur ouvert, revenant sur les agressions homophobes dont il a été victime et faisant part de sa peur au quotidien.


"Un fou va m'attendre devant mon parking"

"Je me suis fait sortir d'un taxi... c'était très dur et très violent (...) J'ai peur parfois parce que c'est compliqué, on a peur parfois (...) Je reçois tellement de menaces dans la semaine que je me dis, il y en a un, un fou qui va m'attendre devant mon parking et qui va me faire très mal", a-t-il confié. "Je vis dans la peur depuis deux ans. Je n'imaginais pas un jour à mon âge vivre dans la peur. C'est très dur."

A lire aussi

Le nombre de dossiers pour actes d'homophobie a augmenté de 38%: la société de moins en moins tolérante?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?