Shy'm nous a parlé de sa "thérapie" (vidéo)

RTL INFO a rencontré Shy'm à l'occasion de la sortie d'"Agapé", un opus qu'elle nous a confié ressentir comme un "premier" album, tant elle s'y livre intimement. Un album aux sonorités plus urbaines, produit par Tefa, grande pointure du rap français. "Il y avait peut-être une volonté de renouer avec mes premières couleurs, mes premières amours, et en même temps, ça s'est fait naturellement avec cette collaboration. Instinctivement, on s'est dirigés, via tous les featurings que j'ai pu faire, vers quelque chose de plus rap, de plus urbain", nous explique-t-elle.

Et chez elle aussi, c'est de musique urbaine qu'elle se nourrit: "Je suis allée voir Youssoupha à son dernier passage à Paris, j'écoute du Hamza, du PNL, des sons un peu londoniens, jamaïcains, Mura Masa, qui vient de sortir un titre qui s'appelle Move Me, que j'adore".


"Deux titres qui vont marquer ma vie, au-delà de ma carrière"

Agapé - un mot grec qui désigne l'amour pur et désintéressé - comporte au total 8 featurings. Parmi les artistes invités, il y a eu des découvertes pour la chanteuse: "Mes coups de cœur ont peut-être été ceux que je ne connaissais pas. Je pense à Brav. Je pense à Kemmler, aussi. Ces deux artistes-là sont présents sur deux titres très importants sur l'album, Absolem et Déteste-moi, deux titres qui, je pense, vont marquer ma vie, au-delà de ma carrière. Ça a été des rencontres humaines incroyables, ils m'ont fait des cadeaux en m'offrant ces titres-là".

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.


--

Des cadeaux qui n'ont pas été faciles à recevoir. Absolem évoque les peurs de Sh'ym, alias Tamara dans la vraie vie. "Ça a été dix minutes de bourrasques, où je l'écoute et je me dis, il y a Youssoupha qui arrive, et je me prends déjà une bonne claque, il y a Kemmler après qui arrive, et je me reprends une deuxième claque. Et je les accepte, parce qu'elles me font du bien. Parfois ça fait du bien de mettre le doigt sur les choses, d'appuyer là où ça fait mal, parce qu'on se rend compte que ça fait aussi du bien de montrer ses peurs et ses faiblesses devant les autres".


Un "début de thérapie"

A force de mettre tout ça à plat dans l'album, Shy'm l'a vécu comme un début de thérapie: "C'est comme ça que je l'ai ressenti, et que je le ressens encore. C'est encore trop tôt pour arriver à la fin de cette thérapie. Mais cet album-là, je sens qu'il y a mon ventre, mes tripes dedans. Il y a une espèce de délivrance, quand l'album est sorti et que j'ai eu le premier retour sur les titres, ça a été un soulagement, c'est comme garder un mensonge pendant longtemps et dire la vérité d'un coup, on se sent léger"


Un show à l'américaine

La chanteuse de 33 ans nous dit qu'elle n'a qu'une envie désormais: retourner sur scène. "Je vais retrouver la danse et un show plus à l'américaine, mais dans des codes dans lesquels on m'a plus découverte, connue. Je vais avoir mes danseurs, un vrai show scénique, et ça, ça me manque".

Shy'm sera au Cirque Royal, à Bruxelles, le 20 juin prochain.

--

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

RTL INFO

A lire aussi

Shy'm ne ressemble PLUS DU TOUT à ça: voici son nouveau look (photos)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?