Des victimes de R. Kelly font de nouvelles révélations GLAÇANTES: l'une d'entre elles avait à peine 12 ans

Arrêté le 11 juillet 2019 sur base de 13 chefs d'accusation, dont pornographie infantile, R. Kelly continue de faire parler de lui. Le DailyMail a récemment fait de nouvelles révélations sur le chanteur.

Plusieurs victimes du chanteur ont déjà témoigné contre lui, dénonçant des traitements humiliants. Le DailyMail a pu se procurer des documents du procès, dans lequel l'histoire d'une Jane Doe est révélée. La jeune femme aurait été "recrutée" pour la supposée secte de R. Kelly dans un centre commercial de Chicago. À son arrivée au studio de l'artiste, elle aurait signé un accord de confidentialité, l'obligeant à ne jamais raconter les faits. C'est là qu'elle aurait été séquestrée et violée pendant plusieurs jours. Elle raconte avoir passé "environ trois jours enfermée dans une chambre, sans ressources. Ensuite, un membre de l'équipe de R. Kelly lui a donné à manger et à boire, puis elle s'est sentie fatiguée et étourdie. Elle s'est réveillée bien après dans un lit. Les circonstances montraient clairement qu'elle avait été sexuellement agressée pendant qu'elle était inconsciente."

Selon plusieurs victimes, R. Kelly aurait des "esclaves sexuelles". L'une d'entre elles a écrit sur Twitter que ces dernières étaient invitées à signer un pacte de suicide. "Je ne vais pas rester assise et laisser ces filles ôter leur propre vie. J'ai été une de ces filles qui était prête à se suicider pour lui."


2 millions de dollars pour se taire

R. Kelly est également accusé de pédophile. En 2008, les enquêteurs avaient trouvé une cassette de 27 minutes le montrant en train d'avoir des relations sexuelles avec une mineure… avant de lui uriner dessus. La jeune fille, alors âgée de 12 ans, avait refusé de témoigner à l'époque. R. Kelly avait donc été acquitté. Le 15 juillet dernier, l'avocat Michel Avenatti a révélé que le chanteur avait versé 2 millions de dollars à la jeune fille pour l'empêcher de témoigner.

Mardi, le chanteur américain a plaidé non coupable des nouveaux chefs d'accusation fédéraux dont il a été inculpé vendredi à Chicago et va rester en prison, sa demande de remise en liberté sous caution ayant été rejetée. Il sera maintenu en détention jusqu'au 4 septembre, date de la prochaine audience.

RTL INFO

A lire aussi

Deux compagnes de R. Kelly prennent sa défense: "Nous vivons avec lui, et nous avons une liaison avec lui" (vidéo)
R. Kelly à nouveau en liberté: il a réussi à payer les milliers de dollars qu'ils devait à son ancienne femme
La police débarque en urgence chez R. Kelly après un appel alarmiste: le chanteur aurait passé un "pacte de suicide" avec celles qui partagent sa vie
En larmes, une des accusatrices de R. Kelly s'exprime pour la première fois (vidéo)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?