Le Meilleur Pâtissier: la présentatrice Julia Vignali révèle les 2 qualités indispensables pour remporter le concours

Julia Vignali, qui présente Le Meilleur Pâtissier pour la 3e fois, répondait aux questions d'Olivier Schoonejans ce jeudi dans RTL avec Vous.

Qu'est-ce qui fait le succès de cette émission ?

Je crois qu'il y a un petit côté régressif à regarder cette émission. C'est dire qu'il ne fait pas forcément beau et puis d'un seul coup on se retrouve devant sa télévision à regarder des amateurs comme vous et moi en train de pâtisser, faire des gâteaux gourmands. Et puis ce sont des émissions qu'on peut regarder en famille et ça devient de plus en plus rare.

Les amateurs qui sont là ont plus de talent que moi certainement. Plus que vous aussi ?

Plus que moi... largement ! Je suis une très mauvaise pâtissière. Vous savez dans la vie il y a deux camps. Il y a ceux qui font les gâteaux et ceux qui les goûtent. J'ai choisi mon camp.

Qu'est-ce qu'elle a de particulier cette saison-ci ?

L'émission est bien connue maintenant du public mais aussi des gens qui y participent. Il y a un état d'esprit de grande camaraderie et ce qui distingue cette émission des autres, c'est que les gens s'entraident. Je crois que cela participe aussi au succès de l'émission.

Il y a aussi de la bienveillance de la part du jury, jamais un mot désagréable de la part de Cyril et Mercotte...

C'est un jury bienveillant. On s'adresse à des amateurs. On ne peut pas s'adresser de la même façon à des amateurs qu'à de grands professionnels de la pâtisserie. CE sont des gens qui ont des métiers par ailleurs et qui se mettent un peu à nu en participant à l'émission. Donc, quand ce n'est pas bon, on met un peu les gants. 

Vous goûtez tout ?

J'a tout goûter pendant longtemps mais j'ai arrêté. Je goutte avec mesure. Mercotte et Cyril me font des clins d'œil quand vraiment il faut goûter le gâteau.

Comment font Cyril et Mercotte pour garder la ligne ?

Mercotte a un secret beauté qui est génial. Tous les matins, elle se lève à 4 h et elle commence sa journée en faisant des tours de châteaux pendant deux heures. Elle prend sa douche au moment où moi je me réveille. Quant à Cyril Lignac, je ne sais pas. Il ne m'a pas donné son secret beauté mais ça fonctionne bien.

Il y a eu des candidates belges qui ont marqué l'émission, comme Mélanie ou Valériane. Est-ce qu'ils apportent quelque chose de plus, les candidats belges ?

Ils amènent une bonne humeur et un second degré que certains candidats français n'ont pas. Il faut reconnaître que les candidats belges viennent toujours avec ce second degré qui fait qu'ils prennent les mauvaises nouvelles parfois d'une meilleure manière. Et c'est moins difficile de leur annoncer.

La saison 9 est en préparation. Vous appelez déjà les candidats. Les castings sont ouverts sur RTL Play. Quelles sont les conditions pour participer ? Qu'est-ce que fait que le candidat sera retenu ?

La condition sine qua non, c'est d'être un amateur. Je crois que c'est pour ça que l'émission fonctionne aussi bien. Il faut absolument que les candidats ne soient pas des professionnels. Pas de personnes ayant des CAP ou autre une formation en pâtisserie. Il faut des gens qui ont un métier par ailleurs, ou même des étudiants. Lior a 17 ans. L'année dernière, le plus jeune avait 16 ans. Peu importe l'âge mais pas de professionnels, que des amateurs. Et si en plus ils sont de bonne humeur et si on peut faire ça en rigolant, c'est mieux.

Pour gagner le trophée du Meilleur pâtisser, il faut un niveau technique excellent. Ça on l'a remarqué. Il y a un petit côté geek quand vous êtes pâtissier parce que c'est de la chimie mais il faut être très créatif. Geek et créatif, ce n'est pas évident de rassembler les deux.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?