"Ce sera ma façon de participer": découvrez le geste généreux d'Agustin Galiana pour le Télévie

Il sait tout faire : il chante, il danse, il joue la comédie. Agustin Galiana est l'invité du RTL INFO avec nous.

Cette image de tombeur, de séducteur, elle vous plaît ? Vous en jouez un petit peu ? 

Non, je ne la joue pas. Elle me plaît parce que les gens aiment bien. J’ai une image très différente de moi. Je ne me vois pas comme ça. Je me vois comme un simple artiste, un simple comédien, un simple chanteur.

Ça ne nuit pas à votre carrière ce côté crooner, ce côté loveur ?

Pas du tout, ça ne me dérange pas. Je pense que ça fait partie de moi aussi, de ma personnalité, comment je parle, le ton de ma voix mais c’est quelque chose dont je ne peux pas me détacher.

Vous recevez des messages un peu olé olé parfois ?

Beaucoup (rires). Olé olé et un peu plus chaud aussi. On ne va pas donner d’exemple parce qu’il est très tôt. Mais on peut dire que je reçois des messages un peu plus caliente parfois.

Vous êtes de passage en Belgique pour deux concerts en avril, un concert également au Grand-Duché du Luxembourg. On va se remettre un peu de votre musique dans l’oreille. (?)

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

La scène, ça vous plaît ?

Ça me plait beaucoup. Cela me manquait car cela faisait 10 ans que je n’étais pas monté sur les planches. Cette année, j’ai eu la chance d’être dans le théâtre de variété de Ruquier et j’ai la chance de faire 5, 6 dates exceptionnelles en concert. J’espère que cela va lancer une tournée l’année prochaine, on verra si le public est là. En tout cas, dimanche dernier, j’ai "accouché" de ce nouveau spectacle à l’Alhambra à Paris et le public était là. J’espère qu’ils vont me suivre dans toutes mes dates.

Beaucoup de chanteurs disent qu’ils font ce métier pour le contact avec le public, on a envie de l’électricité de la scène. C’est ce que vous ressentez aussi ?

C’est vrai ! C’est un exercice complètement différent des plateaux télévisés ou des plateaux de tournage. Il y a une adrénaline différente et un contact avec le public qui est très chouette. De plus, les salles que je veux faire pour mes petits concerts, ce sont des salles intimistes. C’est ça qui est chouette ! J’aime regarder les gens les yeux dans les yeux. Je trouve cela plus intéressant.  

On peut s’attendre à quoi ?

On peut s’attendre à la chaleur, à l’Espagne, au soleil, à la fête, à la danse, à de la joie de vivre. C’est ma personnalité sur scène.

Un nouvel album bientôt finalisé ?

Oui fin avril. Le titre de l’album est un secret. C’est un album de reprise où je reprends de grands titres français et espagnols à ma sauce. Il y a "La Corrida" de Cabrel, Lino Ferrer, Fugain, Gainsbourg… Tous les grands artistes qui m’ont touché quand je suis arrivé en France et grâce à qui, j’ai pu apprendre un peu plus le français.

En avril, il y a le Trocadero de Liège, le dimanche 26 avril La Madeleine à Bruxelles et alors, le 25 avril vous êtes à Mondorf-les-Bains au Grand Duché du Luxembourg. Le 25 avril, c’est le jour de la grande soirée de clôture du Télévie.

C’est un peu bizarre car ce jour-là, je voulais être avec vous au Télévie mais quand j’ai su qu’on avait calé la date pour le concert, mon cœur était partagé. J’avais envie de participer au Télévie alors pendant mon trajet de Paris à Bruxelles, j’ai réfléchi. J’ai donc décidé de donner la totalité de la billetterie de mon concert du Luxembourg au Télévie, comme c’est le 25. Ce sera ma façon de participer au Télévie. Après mon concert, j’irai à l’organisation du Télévie pour remettre le chèque.

C’est extraordinaire car personne ne vous a demandé de faire ça…

Le cancer est une maladie qui me touche énormément et qui a touché des membres de ma famille proche. Mes deux parents ont été touchés par la maladie. Je suis très engagé dans cette cause. Depuis 2 ans, je participe comme je peux au Télévie. Cette année, je voulais encore le faire. C’est ma façon de participer à cette belle aventure humaine et touchante. Pour moi, c’est ce que je peux faire. J’espère que mes producteurs, la salle, mes musiciens vont me permettre de le réaliser et de ne pas me dire non. J’espère que tout le monde va vouloir être derrière moi pour soutenir ce beau projet.

Augustin Galiana sera en Belgique pour deux dates: le 24 avril 2020 au Trocadero, à Liège et le 26 avril à La Madeleine, à Bruxelles.

Olivier Schoonejans

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?