Le prince Harry dit avoir pris conscience du racisme, dans un monde "créé par les Blancs pour les Blancs"

Le prince Harry dit avoir pris conscience du racisme, dans un monde "créé par les Blancs pour les Blancs"

Plus d'infos sur Harry et Meghan

Le Prince Harry dit avoir "pris de conscience" de l'existence d'un racisme systémique, en disant que "le monde que nous connaissons a été créé par les Blancs pour les Blancs".

Le prince Harry s'est entretenu avec Patrick Hutchinson, 50 ans, auteur, préparateur physique et militant de Black Lives Matter, afin de soutenir le Mois de l'histoire des Noirs.

Pour rappel, Patrick Hutchinson est l’activiste qui avait sorti de la foule un des manifestants liés à l'extrême droite lors d’un rassemblement Black Lives Matter en juin à Londres. Son comportement héroïque avait été salué à travers le monde.
 
Lors de la conversation très franche entre les deux hommes pour le magazine GQ, le prince Harry, depuis son domicile à Santa Barbara, en Californie, a admis qu'il ne savait pas qu'il existait un parti pris inconscient jusqu'à ce qu'il "vive un jour ou une semaine à la place" de sa femme Meghan Markle. Il a également admis que son "éducation et sa formation" ne lui permettaient pas de comprendre le problème.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Le prince Harry n'avait "aucune idée" des préjugés inconscients auxquels les personnes de couleur faisaient face jusqu'à ce qu'il rencontre sa femme Meghan, la duchesse de Sussex. Le prince a épousé l'actrice américaine, dont la mère est afro-américaine, en 2018, deux ans après avoir rendu leur relation publique. Il a révélé à quel point il en savait peu sur le racisme en raison de ses privilèges, jusqu'à ce qu'il découvre par lui-même ce que vit sa femme.

"Une fois que vous vous en rendez compte ou que vous vous sentez un peu mal à l'aise par rapport à ça, il vous incombe d'aller vous éduquer, car l'ignorance n'est plus une excuse, a-t-il déclaré. Et les préjugés inconscients, d'après ce que j'en ai compris, avec l'éducation que j'ai reçue, je n'avais aucune idée de ce que c'était. Je n'avais aucune idée que cela existait. Et puis, aussi triste que cela puisse être à dire, il m'a fallu beaucoup, beaucoup d'années pour le réaliser".

Il a ajouté qu'il espérait que "le monde se dirige dans la bonne direction", mais a souligné que les réseaux sociaux pouvaient nuire plutôt que contribuer à un changement positif.

"Au fur et à mesure que nous traversons tout ça, alors que nous opérons cette transition (...) les gens vont faire des erreurs et elles vont être remarquées, a-t-il expliqué. Les réseaux sociaux sont le pire endroit pour avoir ces débats, car ils enlèvent tout contexte. Et tout le monde a un avis qu'il partage, quel qu'il soit, avec une phrase ou 300 caractères".

"Un monde créé par les Blancs pour les Blancs"

Le Prince Harry dit avoir "pris de conscience" de l'existence d'un racisme systémique, en disant que "le monde que nous connaissons a été créé par les Blancs pour les Blancs".

"J'ai eu un réveil en tant que tel, car je n'étais pas conscient de tant de problèmes et de tant de questions au Royaume-Uni, mais aussi dans le monde entier", a expliqué Harry au journal britannique Evening Standard début octobre.

"Quand vous entrez dans un magasin avec vos enfants et que vous ne voyez que des poupées blanches, vous dites-vous seulement : "C'est bizarre, il n'y a pas une seule poupée noire là-bas ? " a déclaré Harry.

"J'utilise cela comme exemple pour montrer que nous, les Blancs, n'avons pas toujours conscience de ce que doit être la situation d'une personne de couleur de peau différente, d'une peau noire, qui se trouve dans la même situation que nous, où le monde que nous connaissons a été créé par des Blancs pour des Blancs", a-t-il ajouté.

Lors de cet entretien, Meghan a également fait l'éloge du mouvement Black Lives Matter pour avoir encouragé une conversation sur le racisme aux États-Unis et dans le monde. "C'est gênant pour les gens, et nous le reconnaissons. C'est inconfortable pour nous", a-t-elle admis, avant d'ajouter que le mouvement "ne devrait pas être incendiaire du tout, (il) devrait être vraiment excitant, en fait".

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Depuis qu'ils ont quitté leurs fonctions royales, le duc et la duchesse se sont exprimés plus ouvertement sur des questions telles que le racisme et l'héritage de l'empire. Au début de l'année, ils ont encouragé le Royaume-Uni à prendre conscience de son passé colonial, en soulignant les "torts" de son engagement historique dans les pays qui composent aujourd'hui le Commonwealth.

Harry et Meghan ont déménagé aux États-Unis, le prince accusant les médias britanniques de prendre sa femme pour cible.

COVID 19 BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mardi 3 novembre ?

ATTAQUE TERRORISTE À VIENNE: ce que l'on sait

RTL People & Buzz

A lire aussi

"La vraie raison de la brouille entre William et Harry, c'est Meghan: elle ne se sentait jamais assez importante" Meghan et Harry: voici leur première photo officielle depuis leur retrait de la famille royale Le prince Harry et Meghan alertés: un ours dangereux rôde dans leur quartier Les vraies raisons du retour de Meghan et Harry au Royaume-Uni Étonnante révélation: George et Amal Clooney ne connaissaient pas Harry et Meghan avant le mariage royal "Alors tu flirtais avec ma femme?": le jour où William s'en est pris à un acteur qui s'approchait un peu trop de Kate "Le silence du prince Harry sur l'enquête lancée par la BBC sur Diana est EMBARRASSANT pour la monarchie", s'indignent les Britanniques

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?