Elle se fait greffer de la peau de son mollet à la place de sa langue: des poils y poussent

Elle se fait greffer de la peau de son mollet à la place de sa langue: des poils y poussent

Une mère atteinte d'un cancer de la langue a révélé comment une partie de sa langue avait été remplacée par la peau de sa jambe lors d'une opération pour la reconstruction de son organe après l'ablation d'une tumeur.

Annabel Lovick, 48 ans, qui vit à Bromley dans le Kent, avec ses deux fils, Harrison 16 ans, et Harvey, 14 ans, a expliqué que la peau de son mollet qui avait été transplantée avait encore des poils dessus et que pour le moment, elle n'avait pas encore retrouvé le contrôle total de sa langue, un an après avoir subi cette chirurgie d'ampleur. Ce qui signifie qu'elle est encore incapable d'embrasser, de manger ou de parler correctement.

"Au début, ma langue se fatiguait très vite; parler, manger et avaler était difficile, surtout à la fin de la journée", a-t-elle déclaré.

"Même maintenant, si je parle trop vite, les mots sortent encore un peu différents et je ne peux pas lécher une glace".

"Une autre chose vraiment étrange est que parce que cela vient de ma jambe, il y a des poils dessus. Ma seule tristesse est que je ne peux pas embrasser correctement. C'est surprenant à quel point c'est important", révèle Annabel.

Annabel, qui est divorcée et sort avec Daryl, a reçu un diagnostic de diabète insipide (DI), une maladie qui présente des symptômes, y compris une miction excessive, en 2018. En 2020, après un banal rendez-vous chez le dentiste, celui-ci détecte une grosseur dans sa langue.

"Je ne pouvais pas fermer la bouche, j'avais un gonflement massif de toute ma mâchoire et j'avais l'impression que ma tête était sur le point de tomber de mon cou", se souvient l'Anglaise.

"Je me sentais tellement inutile, je bavais excessivement, j'étais totalement muette. C'était vraiment enflé et j'avais l'air horrible."

Les médecins ont décidé d'enlever la tumeur. Bien que l'opération ait été un succès, la maman ne peut plus tirer la langue, se lécher les lèvres, embrasser, manger ou avaler.

Elle s'est lentement habituée à la vie avec seulement la moitié de sa vraie langue et se sent chanceuse de ne pas avoir perdu toute sa langue.

Tout au long de son épreuve traumatisante, Annabel a essayé de rester positive tout en comptant sur sa famille et son partenaire pour le soutien, relate le Daily Mail.

RTLINFO

A lire aussi

La Ville de Bitche censurée par Facebook à cause de son nom: Mark Zuckerberg y est invité "Papa, je veux un câlin": une petite fille interrompt un discours d'une manière adorable (vidéo)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?