Pourquoi l'ancien président américain Barack Obama est-il inquiet pour le futur?

Pourquoi l'ancien président américain Barack Obama est-il inquiet pour le futur?

L'ancien président américain Barack Obama était l'invité sur CNN de l'émission spéciale d'Anderson Cooper 360 intitulée "Barack Obama sur la paternité, le leadership et l'héritage ", qui a été diffusée lundi soir.

L'ancien président a abordé des sujets différents tels que la paternité, l'administration Trump et le mouvement pour la justice raciale.

Le démocrate a déclaré que, bien que l'histoire de l'esclavage et du racisme de la nation "persiste et continue", il pense que la "cancel culture" comporte également ses "dangers".

"La cancel culture (culture de l'annulation), ou call-out culture (culture de la dénonciation), est une tendance née aux États-Unis consistant à dénoncer de manière publique des groupes ou institutions responsables d'actions, comportements ou propos perçus comme problématiques."

Obama a expliqué que ses propres filles Sasha, 19 ans, et Malia, 22 ans, ont assisté aux manifestations de "Black Lives Matter" à la suite du meurtre de George Floyd par le policier blanc Derek Chauvin en 2020.

Il expliqué que ses filles - et de manière plus globale, leur génération - ne sont pas disposés à accepter certaines choses que sa génération a tolérées.

"Je vois dans cette génération que ce que vous et moi avons peut-être toléré, c'est ce genre de choses, leur attitude est pourquoi? Changeons-le", a-t-il déclaré.

"Il y a un sentiment de faire le bien, bien sûr, il n'est pas acceptable qu'un système de justice pénale soit entaché de racisme. Bien sûr, vous ne pouvez pas discriminer quelqu'un en raison de son orientation sexuelle. Il y a des choses qu'ils tiennent pour acquises et que je veux qu'ils continuent à les tenir pour acquises."

Cependant, alors que cette génération est "stratégique" et s'attend au changement même, elle "ne s'attend pas à ce que tout le monde soit parfait".

"En discutant avec mes filles, je pense que le plus gros des dangers de la "Cancel culture" est de commencer à condamner les gens tout le temps. Mes filles reconnaissent elles-mêmes que parmi leur groupe d'amis à l'université, des personnes vont trop loin", a déclaré Obama.

"Mais elles ont assez de bon sens, et ne s'attendent pas à ce que tout le monde soit parfait."

"Il ne faut pas s'attendre à ce que tout le monde soit politiquement correct tout le temps, mais il faut  dénoncer les institutions ou les individus s'ils sont cruels, s'ils sont, vous savez, discriminatoires à l'égard des gens. Il faut sensibiliser."

L'ancien président a appelé l'an dernier à annuler "la cancel culture", affirmant que ce n'était "pas de l'activisme" et que ce n'était pas un moyen efficace d'apporter un changement.

RTLINFO

A lire aussi

Barack Obama: son message d'anniversaire à Michelle fait fondre le cœur des internautes Barack Obama est en deuil Mort de Bo, le chien de Barack Obama et star de la Maison Blanche Barack Obama évoque les extraterrestres: "Il y a des choses que je ne peux tout simplement pas vous dire"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?