Elizabeth II: les plans de l'opération secrète activée à sa mort révélés dans les MOINDRES DÉTAILS

Plus d'infos sur Elizabeth II

Le média Politico a obtenu une série de documents décrivant en détail la manière dont la Grande-Bretagne réagira le jour de la mort d’Elizabeth II.

La reine a 95 ans et est en bonne santé. Ces plans recueillis par Politicos sont malgré tout assez récents, puisqu’ils évoquent le coronavirus. Ils expliquent que le nouveau roi Charles se lancera dans une tournée au Royaume-Uni dans les jours précédant les funérailles, qui auront lieu 10 jours après la mort de la Reine.

Drapeaux rapidement en berne pour ne pas énerver le public

Une vaste opération de sécurité sera également mise en place. En effet, Londres s’attend à accueillir des foules sans précédent et le chaos devra autant que possible être évité.

Le programme des 10 jours entre la mort de la reine et ses funérailles explique chaque détail, du plus important au plus ridicule. Il faudra que les drapeaux soient en berne dans les 10 minutes suivant l'annonce, car Downing Street craint de faire face dans le cas contraire à une vague de colère du public.

"Operation London Bridge"

Le nom de code de l’opération, restée longtemps secrète, se nomme « Operation London Bridge ». Le Premier Ministre sera mis au courant de la mort de la Reine via un appel téléphonique d'un fonctionnaire lui disant "London Bridge est en panne".

Signe des temps, bon nombre des plans immédiats concernent les médias sociaux. Le site web de la famille royale deviendra une page d'attente noire avec une courte déclaration confirmant la mort de la reine. Le site Web du gouvernement britannique affichera une bannière noire en haut. Toutes les pages de médias sociaux des ministères du gouvernement afficheront également une bannière noire et remplaceront leurs photos de profil par leur écusson ministériel. Les contenus non-urgents ne doivent pas être publiés. Les retweets sont explicitement interdits à moins d'être autorisés par le responsable des communications du gouvernement central.

Le Premier ministre sera le premier membre du gouvernement à faire une déclaration. Tous les autres membres du gouvernement auront pour instruction de ne pas commenter avant que le Premier ministre n'ait parlé. Le ministère de la Défense organisera des salves d'armes à feu à tous les postes de salut. Une minute de silence nationale sera prononcée.

En même temps, il y aura un service commémoratif à la cathédrale Saint-Paul au cœur de Londres. Le Premier ministre et un petit nombre de ministres de haut rang seront présents. 

Si la Reine meurt à Sandringham ou à Balmoral, de nouvelles opérations s'activent 

Si la reine meurt à Sandringham, sa résidence à Norfolk, dans l'est de l'Angleterre, son corps sera transporté par train royal jusqu'à la gare de St. Pancras à Londres, où son cercueil sera accueilli par le Premier ministre et les ministres du cabinet.

Si elle meurt à Balmoral en Écosse, l'opération UNICORN sera activée, ce qui signifie que son corps sera transporté à Londres par train royal si possible. Sinon, l'opération OVERSTUDY sera déclenchée, ce qui signifie que le cercueil sera transféré par avion. 

Les funérailles nationales elles-mêmes auront lieu à l'abbaye de Westminster.

RTL INFO

A lire aussi

Meghan Markle accusée de harcèlement: trois de ses anciens employés retirent leurs plaintes Intervention royale: le prince William aide une connaissance et sa famille à fuir Kaboul "Camilla sera prise pour cible dans les mémoires du prince Harry", révèle l'ancien majordome de Diana Révélation du plan des funérailles de la reine Elizabeth II: la fuite "frustre profondément" le palais royal Inattendu! Le prince Harry et Meghan prévoient de rendre visite à la reine: voici pourquoi

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?