La reine Elizabeth II hospitalisée: le palais de Buckingham minimise-t-il son état de santé réel?

La reine Elizabeth II a été hospitalisée dans la nuit de mercredi à jeudi. Selon le communiqué officiel du palais royal britannique, elle a passé des examens et a pu rentrer jeudi au château de Windsor. La souveraine de 95 ans doit se reposer quelques jours. Mais que sait-on réellement à propos de son état de santé général ? Le palais ne minimise-t-il pas les choses ?

A priori, son état de santé est bon, la reine Elizabeth II est même une reine robuste. Cela fait quand même bientôt 70 ans qu’elle est sur le trône. Sa dernière visite à l’hôpital remonte à 2018 pour une opération réussie à la cataracte. Elle a eu une gastro-entérite en 2013 et 10 ans plus tôt, elle, qui passe le plus clair de son temps debout, a eu un problème au genou. Elle a en effet été opérée au genou gauche, c’est d’ailleurs là qu’on l’avait vu avec une canne.

Mais ce qui a suscité les inquiétudes, c’est que cette canne est de retour, une canne de confort. Les médecins lui ont aussi conseillé le repos. On ne sait pas très bien si c’est purement physique ou si c’est autre chose. En tout cas, elle est de retour chez elle. Et aujourd’hui, parait-il, elle travaille presque comme d’habitude.

Peut-on envisager qu’elle en fasse moins et qu’elle lève le pied ?

Elle pourrait lever le pied, oui. Mais il n’y a qu’elle qui ne veut pas lever le pied. Elle veut continuer. Par exemple, on pense à l’abdication mais au Royaume-Uni ce n’est pas très bien vu. Cela remonte à 1936, c’était un peu un scandale. Scandale que la reine Elizabeth II a voulu laver depuis ses 70 ans de règne. Donc on ne l’imagine pas le faire…

Par contre, on peut imaginer qu’elle délègue de plus en plus de tâches. Elle le fait d’ailleurs depuis avant la crise Covid. Le problème, c’est que le spectre familial se réduit autour d’elle : le prince Andrew est "out" à cause des scandales sexuelles autour de l’affaire Epstein. Le prince Harry, qui était quand même une carte sûre de cette famille royale, vit aux Etats-Unis. Il faut donc espérer que le prince Héritier ait de plus en plus de fonctions mais on sait que l’ambiance n’est pas terrible entre Elizabeth et son fils, le prince Charles.

Peut-on imaginer que le palais de Buckingham minimise les choses et qu’ils ne disent pas tout sur l’état de santé réel de la reine ?

Effectivement, parce qu’il y a la version officielle et puis tout ce qu’on ne dit pas. D’ailleurs, on le sait, le service de presse du palais déteste parler des états de santé, sauf lorsqu’il est obligé de le faire. Par exemple, en avril, lors du décès du prince Philip. Ou alors dans ce cas-ci parce qu’il s’agissait d’une indiscrétion d’un journal et que le palais royal n’avait pas le choix.

Il faut se souvenir qu’au Royaume-Uni, plus de 80% des Britanniques croient en la monarchie. Des rumeurs, des bruits et même des annonces officielles du palais sur un état de santé risqueraient donc d’attiser un peu un feu qu’ils couvent là-bas puisque la situation n’est pas simple entre tous les scandales et le Covid. Ce n’est pas simple pour la reine Elizabeth. Et il faut se souvenir également que dans quelques mois, il y a ce fameux jubilé de platine : 70 ans de règne. Des activités et une fête sont prévues au mois de juin. Il faudrait donc quand même que tout se passe bien.

Thomas de Bergeyck et Olivier Schoonejans

A lire aussi

Après son hospitalisation, les malheurs de la reine Elizabeth II continuent: un état dont elle est cheffe vote pour une nouvelle présidente Elizabeth II sortie de l'hôpital, Kate et William partent en vacances en famille

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?