Harry est "constamment réprimandé" par son père: les SMS de Meghan révélés au tribunal

Harry est "constamment réprimandé" par son père: les SMS de Meghan révélés au tribunal

Des SMS publiés dans le cadre de son procès contre Associated Newspapers Limited révèlent qu'elle avait l'impression que son mari, le prince Harry, se faisait engueuler par son père, le prince Charles, en raison de la tendance de son père, Thomas Markle, à parler à la presse, rapporte People.

Dans ces messages, la duchesse de Sussex a fait part à son ancien chef de la communication, Jason Knauf, de son intention d'écrire un mot à son père, qui a décidé à la dernière minute de ne pas assister au mariage de sa fille cadette en mai 2018.

"Le catalyseur pour que je fasse cela est de voir la douleur que cela cause à H", a déclaré Meghan dans un texte en août 2018, en employant son petit nom pour le prince Harry. "Même après avoir passé une semaine avec son père (NDLR: le prince Charles) et expliqué sans fin la situation, sa famille semble oublier le contexte - et en revient à 'ne peut-elle pas simplement aller le voir et faire en sorte que cela s'arrête ?'".

"Ils ne comprennent fondamentalement pas, donc au moins en écrivant, H pourra dire à sa famille... 'Elle lui a écrit une lettre et il continue à le faire'", a-t-elle poursuivi. "En prenant cette forme d'action, je protège mon mari de ces réprimandes constantes, et bien que cela soit peu probable, peut-être que cela donnera à mon père un moment de pause.'"

L'ancienne actrice de "Suits" a utilisé moins de sauts de paragraphe et des pages numérotées afin que sa lettre ne puisse pas être facilement sortie de son contexte.

"Évidemment, tout ce que j'ai rédigé l'a été en tenant compte du fait qu'il pourrait y avoir des fuites, et j'ai donc été méticuleuse dans le choix de mes mots", a-t-elle écrit. La femme du prince Harry a également évoqué sa décision de commencer sa missive sincère par "papa".

Étant donné que je ne l'ai jamais appelé que "papa", il est logique de commencer ainsi (même s'il n'est pas très paternel), et dans le cas malheureux où il y aurait une fuite, cela toucherait les cordes sensibles", a-t-elle écrit.

Plus tôt cette année, un juge britannique a donné raison à Mme Markle au sujet de cinq articles publiés par Associated Newspapers Limited qui reproduisaient des parties de la lettre manuscrite.

Elle a discuté de l'affaire avec Andrew Ross Sorkin lors du sommet DealBook Online du New York Times à New York.

"En ce qui concerne cet appel, j'ai gagné le procès et cette question, franchement, s'est posée alors que je n'avais pas du tout d'enfants ; j'en ai maintenant deux comme vous le savez", a-t-elle répondu lorsqu'on l'a interrogée sur le procès en appel. "C'est un processus ardu."

"Mais encore une fois, c'est juste moi qui défend ce qui est juste", a poursuivi Mme Markle. "À un certain moment, peu importe la difficulté, vous savez faire la différence entre le bien et le mal. Vous devez défendre ce qui est juste, et c'est ce que je fais."

RTL People & Buzz

A lire aussi

Isabelle Nanty "effrayée" par le cadeau qu'Omar Sy a offert à sa fille

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?