Le rappeur Travis Scott poursuivi pour la mort de l'enfant à naître d'une femme: "J'ai été piétinée et écrasée"

Le rappeur Travis Scott poursuivi pour la mort de l'enfant à naître d'une femme: "J'ai été piétinée et écrasée"

Plus d'infos sur Travis scott

Le chaos causé lors du mouvement de foule au festival Astroworld à Houston dans l'Etat américain du Texas, a causé la mort de 10 personnes en novembre 2021. Des dizaines de plaintes ont déjà été déposées contre les organisateurs du concert. Est notamment visé le rappeur Travis Scott, principal organisateur du festival, présent sur scène au moment du drame.

Une femme qui a subi une fausse couche après avoir assisté au festival mortel Astroworld a déposé plainte contre le rappeur pour mort injustifiée.

Shanazia Williamson, du comté de Montgomery, dans l'Ohio, a allégué dans des documents judiciaires obtenus par Page Six et déposés en novembre 2021 qu'elle a été "piétinée et écrasée" pendant le concert au début du mois, ce qui a entraîné des "blessures graves".

Elle a déclaré avoir eu des "difficultés à respirer", des "douleurs à la poitrine", des "douleurs à la jambe gauche" et des "blessures à d'autres parties de son corps."

Shanazia Williamson et son mari, Jarawd Owens, ont ensuite déposé une plainte modifiée en décembre 2021 dans laquelle ils affirment que les "blessures horribles" que Williamson a subies ont entraîné "la mort de leur enfant à naître."

Le couple a également allégué que l'estomac de Williamson avait subi des blessures, ce qui n'était pas mentionné dans la plainte précédente.

Selon la loi du Texas - où le procès a été intenté puisque le festival a eu lieu à Houston - un "individu" comprend un enfant à naître à chaque étape de la gestation, de la fécondation à la naissance, ce qui explique pourquoi Williamson et Owens ont pu intenter un procès pour mort injustifiée même si leur enfant n'était pas encore né.

L'action en justice stipule également que "le fait que les défendeurs n'aient pas planifié, conçu, géré, exploité, employé et supervisé l'événement est une cause directe et immédiate des blessures de Shanazia et de la mort de son enfant à naître et de celui de Jarawd".

Ils affirment que Shanazia Williamson a souffert "de douleurs physiques, de souffrances, d'angoisse mentale, de détresse émotionnelle, d'inconfort, de blessures personnelles et finalement de la mort de son enfant à naître et de celui de Jarawd" et mentionnent également une liste de dommages futurs, y compris "la perte de jouissance de la vie".

Williamson et Owens réclament plus d'un million de dollars.

Outre Travis Scott, des organisateurs de concerts, dont Live Nation Worldwide Inc, Scoremore Holdings LLC, ASM Global, Harris County Sports & Convention Corporation, Valle Services LLC, et d'autres ont été cités dans le procès.

En décembre 2021, l'Institut des sciences médico-légales du comté de Harris a publié un rapport indiquant que les 10 personnes tuées dans la tragédie d'Astroworld sont mortes d'asphyxie par compression. Williamson et Owens ont déclaré que leur enfant à naître était la 11e victime.

Plus de 300 autres personnes ont été blessées lors du concert et 25 ont été hospitalisées.

Travis Scott et les organisateurs font face à une série de poursuites judiciaires pour n'avoir pas arrêté le spectacle alors que les participants criaient à l'aide. Le rappeur, âgé de 31 ans, a affirmé qu'il n'avait pas réalisé qu'il y avait un mouvement de foule alors qu'il était sur scène.

"Même après le spectacle, je n'ai pas réalisé exactement ce qui s'était passé jusqu'à quelques minutes avant la conférence de presse", a raconté Travis Scott à Charlamagne Tha God sur la chaîne YouTube de cette personnalité de la radio et de la télévision américaine.

"Et même à ce moment-là, j'étais comme, huh quoi ? Les gens s'évanouissent parfois, des choses arrivent lors des concerts, mais quelque chose comme ça ?"

Des fans ont essayé d'attirer l'attention de Scott pendant sa performance dans l'espoir d'arrêter le spectacle, mais le rappeur n'a rien entendu. Les performances de l'artiste sont connues pour être sauvages, mais le rappeur affirme qu'elles se déroulent toujours dans "un environnement sûr".

RTL People & Buzz avec AFP et Belga

A lire aussi

Paris Jackson partage des détails RARES sur son père Michael Chris Rock se remet de la gifle des Oscars: "J'ai récupéré une grande partie de mon audition"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?