Le palais "a peur" de Meghan et Harry: voici pourquoi le rapport d'enquête sur les allégations d'harcèlement moral contre Meghan ne sera jamais publié

Le palais "a peur" de Meghan et Harry: voici pourquoi le rapport d'enquête sur les allégations d'harcèlement moral contre Meghan ne sera jamais publié

Plus d'infos sur Meghan & Harry

Le palais de Buckingham se dit inquiet. Le duc et la duchesse de Sussex pourraient causer "un autre monde de douleur" à la famille royale en accordant une deuxième interview à la célèbre animatrice américaine Oprah Winfrey, selon des collaborateurs du palais relayés par The Mirror.

Les collaborateurs du palais de Buckingham sont inquiets, selon The Mirror. Ils craignent que le duc et la duchesse de Sussex causent "un autre monde de douleur" et aillent jouer les victimes auprès d’Oprah Winfrey lors d’une deuxième interview. C’est en tout cas ce qu’a révélé l’expert royal Duncan Larcombe dans l’émission The Royal Beat.

Ces craintes pourraient être à l’origine de la décision du palais de ne pas publier un rapport sur les "brimades" que Meghan Markle auraient infligées au personnel. "Jason Knauff a pris le risque de faire part au prince William, son supérieur hiérarchique, des inquiétudes qu'il avait concernant son personnel et la façon dont il était traité par l'un des membres de la famille royale. Ce n'est pas seulement inhabituel, mais c'est aussi absolument sans précédent sous le règne de la Reine", a déclaré Duncan Larcombe.

Et de poursuivre : "Je pense que la raison pour laquelle ils ne publient rien de tout cela est que le Palais a peur du duc et de la duchesse de Sussex. Je pense qu'ils savent que s'ils publient le rapport, la prochaine chose qui se produira potentiellement sera pour Harry et Meghan de jouer la victime et d'aller parler à Oprah et de causer un autre monde de douleur."

En juin dernier, le prince Harry et Meghan Markle ont en effet été aperçus en train de se garer devant le manoir de l’animatrice américaine. Ils ont ensuite été photographiés en train d'entrer dans la propriété. Le palais craint donc qu’une autre interview soit en préparation.

Un rapport "enterré"

Selon des rapports publiés en juin, l'enquête sur les allégations selon lesquelles Meghan Markle aurait intimidé des membres de son personnel ne sera jamais publiée. Le palais aurait cependant amélioré ses politiques et procédures de ressources humaines à la suite de l'enquête - qui a été financée à titre privé par la Reine - mais ne prévoit plus de faire de déclaration publique sur l'enquête ou de reconnaître publiquement la série de changements.

Un cabinet d'avocats indépendant a mené l'enquête, et certains participants auraient été déçus que le rapport soit "enterré". Le Sunday Times a affirmé que le rapport était gardé secret pour protéger ceux qui y ont participé et aussi pour éviter de nouveaux heurts entre les Sussex et le palais.

Les avocats de Meghan ont qualifié ces allégations de "campagne de diffamation calculée" lancée avant son interview avec Oprah Winfrey.

RTL INFO

A lire aussi

"Elle a vu clair dans son jeu": la princesse Anne capable de lire sur le visage Meghan Markle? Ce gros malentendu entre la Reine Elizabeth et le prince Harry quelques jours avant la naissance de Lilibet... Le palais de Buckingham ne publiera pas le rapport d'enquête sur les allégations d'harcèlement moral contre Meghan Markle Voici pourquoi la reine Elizabeth II refuse d'être prise en photo avec Lilibet, la fille du prince Harry et Meghan Les mémoires du Prince Harry: "Il y a certaines choses dans ce livre qui devraient rendre sa famille nerveuse"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?