"Ça m'a brisé": le témoignage poignant de la youtubeuse Lena Situations, victime de harcèlement depuis 1 an (vidéo)

"Ça m'a brisé": le témoignage poignant de la youtubeuse Lena Situations, victime de harcèlement depuis 1 an (vidéo)

Plus d'infos sur Lena mahfouf

Dans une vidéo YouTube intitulée, "Les chiens aboient, la caravane passe", la célèbre youtubeuse française de 24 ans, Lena Situations a tenu à dénoncer le cyberharcèlement qu'elle subit depuis 1 an. Ses détracteurs sont même allés jusqu'à trouver l'adresse de ses proches afin de l'insulter, ou encore de téléphoner à sa grand-mère en Algérie...

Léna Situations, de son vrai nom Léna Mahfouf, est une youtubeuse française de 24 ans. Avec ses 2,29 millions d'abonnés sur YouTube et 3,8 millions sur Instagram, c'est l'une des influenceuses françaises les plus suivies. Adepte de la positive attitude, Lena Situations a rendu célèbre la formule "+ = +" (positif attire le positif). Mais depuis 1 an, elle est victime de cyberharcèlement. Et ses détracteurs sont allés très loin... jusqu'à retrouver où habitent ses proches afin de les harceler à leur tour. 

Une haine absolue

Dans une vidéo YouTube intitulée, "Les chiens aboient, la caravane passe", déjà vue près de 2 millions de fois, la célèbre vlogueuse revient sur cette année difficile. "C'est difficile de mettre des mots sur ses émotions (...) mais ça m'a brisé", débute-t-elle face caméra. "J’étais très positive, et je suis devenue un trou noir d’émotions", poursuit la jeune youtubeuse, partie en dépression suite à ces épisodes de harcèlement. 

On a quitté le monde virtuel pour aller devant chez ma mère afin d’appuyer sur l’interphone pour la harceler

Elle revient ensuite en détail sur cette année où elle a subi la haine de ses détracteurs, et comment tout cela a commencé. "Le premier coup de massue se passe l’été dernier. Je pensais être mentalement bien préparée pour ça, que ça allait pas casser mon ambition, mais c’est arrivé de plein fouet", poursuit-elle. 

La youtubeuse a été victime d'une haine absolue : "La haine que je connaissais, qui était que sur Internet, est devenue très réelle puisqu’on a quitté le monde virtuel pour aller devant chez ma mère afin d’appuyer sur l’interphone pour la harceler encore et encore, de l’appeler au téléphone, tellement de fois qu’elle a coupé sa ligne. Dès qu'elle décrochait, on lui disait, 'ta fille, c’est une pute'", explique-t-elle à ses millions d'abonnés. 

"Tout ça a duré 3 jours sur Twitter, mais pas pour moi. Ça m’a vraiment miné et fait beaucoup de mal. Évidemment, t’as peur pour ta sécurité, et pire, tes proches ? Juste parce que tu fais des vlogs sur Internet", s'indigne-t-elle. 

Un harcèlement continu: dans la rue, sur Internet, chez sa mère, ses proches... 

Malgré le mal-être qu'elle a ressenti, Lena Mahfouf prend sur elle, et continue de proposer du contenu positif en ligne. Mais 1 mois plus tard, rebelote. Les frontières américaines rouvrent, elle décide alors de partir à Los Angeles avec son chéri, le youtubeur Seb la Frite, un voyage prévu depuis longtemps, mais décalé à cause de la pandémie. 

"Et ce voyage tombe pendant une cérémonie à laquelle j’étais invitée, le Ballon d’Or. Je comprends que pour beaucoup, c’est une cérémonie hyper importante, mais pour moi, pas tellement", explique-t-elle. Elle ne s'attendait pas à ce déversement de haine auquel elle a dû faire face une seconde fois. Ce voyage signe le retour de la folie sur Internet et son lot de commentaires qui l'accompagne… Elle partage quelques exemples dans sa vidéo: "J'suis énervée, elle est conne ou quoi cette pétasse", "mettez la au cachot cette immense pute", "j’espère que Seb va la tromper", etc. 

On a retrouvé le téléphone de ma grand-mère qui habite en Algérie pour l’appeler et lui dire que sa petite fille était une grosse salope

"Tu peux fermer ton téléphone et passer à autre chose, mais ça va être toute la haine qu’on va envoyer à tes proches. Des dizaines de mecs et de meufs qui envoient des messages à ton mec, avec qui t’es depuis presque 3 ans, en disant 'ta meuf, c’est une pute, elle te respecte pas, elle t’aime pas', etc. On lui a même envoyé des profils de meufs en disant 'je peux te la présenter'", raconte la youtubeuse de 24 ans. 

Mais le harcèlement qu'elle subit dépasse largement les frontières d'internet... "Je suis dans la rue, sur ma trottinette, des mecs m'arrêtent en me demandant si on peut faire un snap. Ils sont là tous souriants, et une fois que le snap a commencé, ils disent 'regardez avec qui on est, Lena la grosse pute de Seb la frite, on te déteste'. Et moi, je suis juste là en train de faire le snap… On est lundi matin, ta semaine commence sur ça, et après, tu dois réussir à embrayer pour proposer du contenu, qui à la base est hyper positif et divertissant", poursuit-elle. 

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

"Plus je suis suivie, et plus je me sens seule"

Une semaine après, Lena poste des photos d’elle, cheveux coupés. "A force de faire des shootings et de me lisser les cheveux, ils ont cassé, j’ai pas eu le choix", explique-t-elle. Deux photos postées sur Twitter, et là, c’est le drame… la haine s’enchaîne : "Qu’est-ce qu’elle est moche", commentent les gens.

Mais ça ne s'arrête pas là : "On a retrouvé le téléphone de ma grand-mère qui habite en Algérie pour l’appeler et lui dire que sa petite fille était une grosse salope. Sur le paillasson de ma mère, on a carrément jeter des œufs". 

Ça m’a trop brisé

Lena Mahfouf explique avoir "encaissé" jusqu'à un point de non-retour : "A un moment donné, j’ai plus réussi. Et c’est là que c’est devenu l’enfer pour moi, j’étais plus capable de faire quoi que ce soit. J’ai passé des journées entières à rester au lit, même pas la force de prendre une douche. J’avais plus confiance en moi ni en mes idées, je me demandais comment mes détracteurs allaient me tailler, ce qu’ils allaient dire, comment ils allaient s’en servir contre moi… T’as peur qu’on aille chez tes proches, qu’on aille te tuer dans la rue, qu’on aille harceler ta mère…", détaille-t-elle avec une sincérité absolue. 

"Plus je suis suivie et plus je me sens seule", raconte Lena Situations, en larmes, dans un extrait audio dévoilé dans la vidéo. La jeune influenceuse décide de partir plusieurs mois à Los Angeles pour prendre du recul par rapport à ces agressions répétées, qui la touchent elle, mais aussi ses proches. "Ça m’a trop brisé. Heureusement que j’étais entourée sinon je ne sais pas ce qu’il se serait passé", confie-t-elle.

Lena termine par une phrase qu'elle adresse à tous ses détracteurs passés, et futurs : "J’invite les autres qui se permettent de critiquer, harceler ma famille, mon audience aussi, je vous invite à tous aller vous faire foutre. C'est hors de question que ça continue, ça m'a trop miné", conclut-elle. 

RTL People&Buzz

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?