Geoffrey, candidat belge de Top Chef, est accro depuis l'âge de 13 ans: "J’ai regardé toutes les émissions, à mon tour d’y participer"

Ce soir, c’est le grand retour de Top Chef. Deux Belges participent à cette neuvième saison et il est temps de vous les présenter. Geoffrey, l’un de deux candidats qui défendra les couleurs de la Belgique, a répondu aux questions de RTL INFO.

Geoffrey Degros a 22 ans, il vient d’Anderlecht, en région bruxelloise, mais a quitté le plat pays pour vivre avec sa compagne à Orléans, dans le centre de la France, où il travaille dans une brasserie. "Une fois que j’ai eu mon diplôme de restauration à l’Institut Saint-Vincent de Paul à Uccle, j’ai rencontré ma femme, qui est française. Moi, j’ai travaillé dans quelques restaurants un peu partout en Belgique, donc je sais me débrouiller seul, et elle était encore très famille, donc c’est moi qui ai fait le voyage. Ca fait maintenant trois ans qu’on vit ensemble", nous raconte-t-il.


Il regardait Top Chef en prenant des notes...


Sa compagne a un rôle essentiel dans sa participation à l’émission: c’est elle qui a envoyé sa candidature. Car le candidat est accro à l’émission depuis ses débuts: "Top Chef, c’est une émission que je regarde depuis que j’ai 13 ans, avec mon père et mon frère. Je regardais des choses et je les notais dans un cahier. Par exemple, ce qu'était un topinambour, le citron caviar… Je me renseignais beaucoup, et ça a peut-être un peu contribué au fait que je suis resté dans la cuisine. J’ai remarqué que c’était un métier où on pouvait "créer", et pas simplement "faire", et c’est ça qui m’a plu. J’ai regardé toutes les émissions, et à mon tour maintenant d’y participer", nous dit-il.


"En Belgique, on n’a pas de limites, on est ouverts à tout"

Geoffrey nous confie s’être avant tout inscrit "pour le kif" et pour apprendre des choses, mais il nous explique qu'il a profité de cette aventure pour mettre la Belgique en avant: "Je ne dirais pas qu’il y a des plats typiques belges qu’il faut mettre en avant, c’est surtout une façon de faire. En France, on est attaché à ses traditions, aux MOF (meilleurs ouvriers de France), à rester dans des trucs très classiques. En Belgique, on n’a pas de limites, on est ouverts à tout, on a des cuisines très contemporaines, en respect avec la nature, on travaille beaucoup avec les petits producteurs locaux", estime-t-il.

Le Bruxellois loue également le mélange de cultures, nous rappelant qu'il a lui-même des origines sud-coréennes: "C’est ça qui fait avancer la Belgique, les mélanges de cultures, et c’est ce qui amène à différentes techniques et à différentes saveurs. On se les approprie à différentes mesures".


"Mon gros pêché mignon, c’est la gaufre de Liège"

A la maison, comme beaucoup de chefs, ce n’est pas lui qui est aux fourneaux: "A cuisiner toute la journée pour les autres, à force, on ne se fait plus à manger pour soi-même, donc j’ai de la chance d’avoir ma femme qui s’en occupe". Nous n’apprendrons pas grand-chose sur ses goûts culinaires, sur les plats qu’il affectionne cuisiner: "J’aime manger un peu de tout, je ne suis pas quelqu'un de difficile", nous dit-il. Mais il nous confie une chose: "En sucré, mon gros pêché mignon, c’est la gaufre de Liège, malheureusement, il n’y en a pas en France, donc je dois me priver un peu…"


"On peut faire des desserts avec des écorces de pommier"

Geoffrey se verrait bien dans un restaurant à 25 couverts, "où on travaille avec de petits producteurs, où on met en avant quelque chose, et où il y a des messages dans les assiettes", nous apprend-il. "Ce que j’aimerais bien faire plus tard, dans mon restaurant, c’est que les gens, quand ils rentrent, ils mangent une saveur qu’ils ne retrouvent pas autre part. Ces saveurs-là, on ne les retrouverait que dans la nature". En effet, le Bruxellois aimerait travailler les herbes sauvages, les fleurs comestibles, les racines… "On peut faire des desserts avec des écorces de pommier… Les gens ne le savent pas, et en venant dans mon établissement, ils apprendront des choses et découvriront des nouvelles saveurs, c’est ce que j’ai envie d’instaurer".


Top Chef, c'est tous les lundis à 20h20 sur RTL-TVI
.

Deborah Van Thournout

A lire aussi

La métamorphose de Jean-François Piège (Top Chef): il a perdu beaucoup de poids (photos)
Top Chef revient bientôt! Voici les nombreuses surprises et nouveautés qui attendent les candidats
Top Chef revient très bientôt sur RTL-TVI avec... DEUX Belges: on vous dit tout!

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?