Choqués, des éboueurs parisiens filment une invasion de rats: "Ils ont de moins en moins peur de nous"

Le mois dernier, des éboueurs de Paris ont une nouvelle fois dû faire face à une invasion de rats en s'occupant des déchets de la capitale française. Mais un des agents de propreté a décidé de filmer la scène effrayante.Sur les images, on aperçoit un nombre important de rongeurs dans une poubelle. Mais les animaux ne semblent pas perturbés par la présence des hommes. David, un éboueur, a expliqué la situation au site Le Parisien. Il précise que les rats sont énormes et qu'ils sont vraiment nombreux.

La scène laisse à penser que la ville est envahie par les rats. Mais il y aurait une raison à cette impression. Avec la crue de la Seine, les Parisiens doivent s'attendre "à apercevoir davantage de rats ", car leurs terriers risquent d'être en partie inondés, mais cela ne signifiera pas pour autant qu'ils ont envahi la Ville lumière, déclare à l'AFP Pierre Falgayrac, spécialiste de ces rongeurs.


"Un phénomène migratoire"

"L'inondation peut provoquer un phénomène migratoire. Cela ne voudra pas dire qu'il y a plus de rats. Mais seulement qu'on les voit davantage", a expliqué Pierre Falgayrac Interrogé sur les images des éboueurs, il a expliqué que "les rats ont peur. Du coup, ils se défendent, ils attaquent". 

"Le rat d'égout est un animal craintif et tranquille sinon. Dans une telle situation, je recommanderais aux éboueurs de rester indifférents, de ne pas chercher à les chasser. Les rats partiront d'eux-mêmes. À mon avis, ils ont dû être délogés de leur terrier par des travaux. Ils ont ensuite trouvé à manger dans le conteneur et ils y sont restés, car c'est un endroit bien abrité. Il y a beaucoup de travaux à Paris actuellement et cela déloge les rats. Ils ne prolifèrent pas, au contraire ! Certains ne résistent pas à la destruction de leur terrier. On estime que dans le coeur des grandes villes, comme Paris, il y a 1,75 rat par habitant. Les rats ne prolifèrent jamais, car ils stabilisent leur population en fonction des ressources vitales. Au besoin, les femelles dominantes refusent de se laisser couvrir par les mâles ; elles éloignent les mâles des jeunes femelles et elles peuvent tuer des portées de jeunes femelles qui se sont laissées couvrir", a-t-il ajouté. 


"Il passe 60% à 75% de son temps dans son terrier"

"Le rat surmulot (Rattus norvegicus) aime la fraîcheur et l'humidité. Il se plaît près de l'eau, dans les égouts, dans les caves. Le rat est nyctalope. Cela veut dire qu'il sort de son terrier lorsque le soleil se couche et qu'il y rentre lorsque le soleil se lève. Il passe 60% à 75% de son temps dans son terrier. Il n'en sort que pour boire, pour manger (il consomme l'équivalent de 10% de son poids chaque jour!) ainsi que pour ronger ce qui lui tombe sous la dent afin d'user ses incisives à croissance continue.

Ce rat d'égout s'installe toujours à proximité d'une source de nourriture pour limiter ses trajets. Ce sont les rats les plus faibles qui seront touchés les premiers par la montée des eaux sur les berges de la Seine et dans les égouts. On peut s'attendre à une mortalité accrue dans leurs rangs et à une baisse de la reproduction pendant cette période. À la suite de cette montée des eaux, il pourrait y avoir un peu moins de rats numériquement même si on les voit davantage", confie le spécialiste.

"Pour l'homme, la Ville aurait dû dératiser les zones de travaux avant de les lancer. Les rats apprécient les égouts parisiens en brique, faciles à attaquer avec leurs dents pour y creuser des terriers. En revanche, le béton et l'acier résistent à leurs incisives. À l'instar de Zurich, Paris pourrait bétonner certains égouts, proches de zones où il y a beaucoup de restaurants. La Ville devrait aussi imposer à ses restaurateurs de nettoyer leur terrasse le soir avant la fermeture et non le matin. De même, il faut que les poubelles restent le moins possible sur le trottoir", détaille l'expert.

Reactions

En ce moment sur RTL people

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus