Après 60 opérations, l'homme surnommé le "Ken humain" a du mal à respirer : il est INTERDIT de chirurgie esthétique

Rodrigo Alves est fan de Ken depuis son enfance. L'homme désormais surnommé le Ken humain admirait tellement la célèbre poupée qu'il a tout fait pour lui ressembler. Il a subi 60 opérations pour y parvenir. Le Brésilien de 34 ans a même failli être paralysé suite à une opération. 

 
 
 
Rodrigo a affiné son nez, ses cuisses, ses mollets, et même ses orteils. Il a augmenté le volume de ses lèvres et s'est fait mettre des implants musculaires pour avoir des abdominaux et des pectoraux dessinés. Rodrigo est considéré comme un homme déséquilibré à cause des 455 000 euros qu'il a dépensé pour être la copie conforme de son idole en plastique. Il a raconté son histoire lors de l'émission britannique This Morning. Selon lui, Ken est un véritable modèle de perfection. "Une fois que l'on commence, on ne peut plus s'en passer. Il y a cet effet boule de neige qui fait que je ne m'arrêterais jamais", a confié Rodrigo au site People en 2015.

 
Sa dernière folie en date a été le retrait de quatre côtes pour affiner sa taille. Ces interventions "esthétiques" peuvent avoir d'énormes conséquences sur sa santé. Il a du mal à respirer à cause de ses nombreuses opérations du nez. C'est pour cette raison que les médecins ont interdit au jeune homme de se faire à nouveau opérer, car sa vie en dépend, selon le Daily Mail


 

A lire aussi

La métamorphose spectaculaire de Rodrigo, l'homme qui voulait à tout prix ressembler à Ken (photos et vidéo)

Reactions

En ce moment sur RTL people

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus