Découvrez l'une des mesures prises par la Pro League pour lutter contre le racisme et l'homophobie

Découvrez l'une des mesures prises par la Pro League pour lutter contre le racisme et l'homophobie

La Pro League, qui regroupe les 24 clubs professionnels belges, a pris des mesures afin de lutter contre les chants discriminants et offensants.

Les supporters de football qui font des commentaires racistes ou homophobes doivent être immédiatement interdits de stade. Ils ne pourront réintégrer la tribune qu'après avoir suivi un cours.

Il s'agit d'une des mesures prises par la Pro League, qui regroupe les 24 clubs professionnels belges, afin de lutter contre les chants discriminants et offensants, écrivent mardi les journaux du groupe Mediahuis. La Pro League tient en outre les clubs responsables du comportement de leurs fans.

Avec ce plan d'action tant attendu, la Pro League vise à bannir des stades "tous les chants et déclarations discriminants et blessants", ainsi qu'à les punir. Il sera officiellement présenté mercredi.

La Pro League a élaboré une série de lignes de conduites à destination des clubs professionnels - allant de la prévention à la sanction - et espère que ce plan sera aussi appliqué par les clubs amateurs. "Ces dernières années, après une série d'incidents, (ces comportements) ne pouvaient plus rester impunis", souligne un porte-parole. "Il n'y avait pas de véritable prise de conscience, c'était toujours présenté comme du folklore. Ce temps n'est plus. A chaque chant offensant qui apparaît dans le rapport de l'arbitre ou du délégué de match, les clubs concernés devront en répondre devant le parquet de l'Union. Sans exception. Ce sera une montagne de travail supplémentaire mais qu'il en soit ainsi".

RTLSport avec Belga

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?