Masters: Herbert et Mahut battent la paire allemande et filent en demi-finale

Masters: Herbert et Mahut battent la paire allemande et filent en demi-finale

La paire française Herbert/Mahut s'est qualifiée pour les demi-finales du Masters à Londres, après s'être difficilement défait des Allemands Kevin Krawietz et Andreas Mies (N.3) en deux sets 7-5, 7-6 (7/3), mercredi.

Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont rapidement pris le service des Allemands dans le premier set (3-1), avant d'être breakés à leur tour (4-5). Les Français ont remporté la première manche 7-5 grâce à une balle de set offerte sur une double faute d'Andreas Mies au service.

Breakés d'entrée dans la deuxième manche, les Tricolores, têtes de série N.7, ont recollé au score lors du huitième jeu, prenant pour la troisième fois du match le service d'Andreas Mies (4-4). Français et Allemands ne se sont plus lâchés (6-6), jusqu'au jeu décisif qu'Herbert et Mahut ont dominés de bout en bout (7/3).

"Nous sommes vraiment contents du niveau (de leur performance, ndlr) et de la victoire", a réagi Nicolas Mahut, 37 ans.

"C'était un match de haut niveau. Ils ont fait beaucoup de retours gagnants. Ils ont très bien joué. Je suis heureux que nous soyons restés soudés même dans les moments difficiles. Nous avions un break de retard dans la seconde manche. J'ai été breaké deux fois de suite, je suis resté dedans et on a réussi à gagner le second set", a de son côté analysé Pierre-Hugues Herbert, 28 ans.

Cette victoire en deux sets ouvre les portes du dernier carré au duo français, qu'importe le résultat de leur dernier match de poule vendredi.

Herbert et Mahut n'ont pas énormément joué ensemble cette année: la paire s'était séparée après son triomphe à l'Open d'Australie en janvier, car Herbert souhaitait se consacrer à sa carrière en simple, avant de se retrouver à l'US Open, fin août.

Vainqueurs du Masters 1000 de Paris-Bercy cette année, la paire française vise une première victoire dans le Masters, qui réunit les 8 meilleurs duos du monde. C'est l'un des rares tournois qui manquent à leur palmarès commun. Ils avaient atteint la finale en 2018.

Plus tôt mercredi, dans le même groupe, le Néerlandais Jean-Julien Rojer et le Roumain Horia Tecau (N.6) avaient battus les N.1 mondiaux colombiens Robert Farah et Juan Sebastian Cabal 2-6, 7-5, 8-10.

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?