L1: Rennes freiné avant de jouer l'Europe

L1: Rennes freiné avant de jouer l'Europe
L1: Rennes freiné avant de jouer l'Europe

Rennes a concédé vendredi un résultat nul (1-1) sur le terrain de la lanterne rouge Dijon et s'est porté provisoirement en tête de la Ligue 1 au terme du match des extrêmes comptant pour la 7e journée de Ligue 1.

Le club breton se place ainsi sous la menace de ses poursuivants immédiats Lille et Lens, opposés dimanche dans le derby du nord, ainsi que du PSG, en déplacement à Nîmes en soirée (21h00).

Les Rennais restent invaincus en championnat de France avec quatre victoires et trois résultats nuls, tout en possédant la meilleure attaque (15 buts).

Mais ils ont manqué de faire le plein de confiance avant de recevoir mardi le club russe de Krasnodar en Ligue des champions, compétition que le club breton dispute pour la première fois de son histoire.

"On ne va pas cracher sur un point", se contente l'attaquant Martin Terrier.

Transféré cet été de Lyon pour 12 millions d'euros, celui-ci a pourtant ouvert la marque assez vite en inscrivant son premier but sous les couleurs rennaises dès la 24e minute.

Il a repris un centre en retrait délivré par Hamari Traoré, lequel avait subtilisé le ballon à Annibal Chala.

Cet avantage qui a récompensé une bonne entame aurait dû mettre Rennes dans de bonnes dispositions pour la suite de la rencontre, alors qu'auparavant Benjamin Bourigeaud avait été le premier à solliciter le gardien Saturnin Allagbé (15).

Si les Bretons ont alors fait preuve de réalisme c'est aussi que la formation de Julien Stéphan n'a guère obtenu d'occasions franches.

Après la mi-temps, Nayef Aguerd, de la tête, a manqué le cadre de justesse sur un corner, alors qu'un ballon de Flavien Tait a touché la barre transversale (85). Dans le temps additionnel, Allagbé s'est interposé sur une ultime reprise de la tête de Daniele Rugani, qui jouait son premier match avec son nouveau club, à la réception d'un coup franc de Flavien Tait (90+4).

Et défensivement, les Rennais ont été mis plusieurs fois en difficulté par une formation bourguignonne qui a bien réagi.

"La seconde (période) n'est pas suffisante en termes de contenu par rapport à la première qui était maîtrisée. Il y a eu trop de déchet technique en seconde mi-temps", a admis Julien Stéphan.

- Exploit de Mama Baldé -

C'est au final assez peu et Dijon, bien meilleur après la mi-temps et qui prend son second point de la saison (deux nuls, cinq défaites), a su obtenir une égalisation méritée par Mama Baldé après un exploit personnel qui l'a vu prendre le meilleur sur Nayef Aguerd et Daniele Rugani (54).

Auparavant les Dijonnais ont été menaçants sur un tir de Mehdi Chouiar passant juste à côté (15) et manqué d'égaliser une première fois avec une tentative de Frédéric Sammaritano passant juste au-dessus (45).

Mais si Rennes n'a pu préserver son but d'avance, Julien Stéphan n'a pas non plus puisé dans les ressources de son effectif.

Steven Nzonzi et Damien Da Silva étaient suspendus.

Les internationaux français et ivoirien, Eduardo Camavinga et Jérémy Doku comme Jonas Martin figuraient sur le banc des remplaçants au coup d'envoi, permettant à des réservistes comme Clément Grenier ou encore Flavien Tait et Romain Del Castillo d'avoir du temps de jeu.

Camavinga et Martin ne sont entrés qu'à la 64e minute à la place de Del Castillo et Grenier et Doku à la 80e minute.

Enfin, les défenseurs Faitout Maouassa, Gerzino Nyamsi et le gardien Alfred Gomis étaient forfaits sur blessure.

"C'est quand même un bon début de sison mais il faut être lucide sur le match du jour. On verra mardi si nous sommes prêts pour la Ligue des Champions. Nous l'espérons", a conclu Stéphan qui ne "veut pas s'alarmer".

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?