Roland Duchâtelet: "Les supporters du Standard commencent à se rendre compte que ma gestion n'était pas si mauvaise"

Roland Duchâtelet: "Les supporters du Standard commencent à se rendre compte que ma gestion n'était pas si mauvaise"

L'ancien président du Standard de Liège Roland Duchâtelet (2011-2015) a donné son opinion sur la situation financière du club, qui a vu sa dette exploser depuis le rachat par Bruno Venanzi.

Cela fait un peu plus de cinq ans que Bruno Venanzi a racheté le Standard de Liège à Roland Duchâtelet. Dans une interview accordée à nos confrères néerlandophones du Nieuwsblad, l'ancien homme-fort des Rouches a fait le bilan de son ancien vice-président.

"Je pensais qu'ils contrôlaient mieux la situation. Je n'avais rien vu venir lorsqu'ils n'ont pas reçu leur licence dans un premier temps en juin. Sous ma direction, il n'y a jamais eu de pertes", a-t-il rappelé en pensant notamment à la dette du club qui a explosé ces dernières années, passant de 33 millions d'euros à 51,7 millions!

Il a également expliqué comment il gérait le club: "Je devais combler un trou de 10 millions par an en vendant des joueurs. Je l'ai toujours fait. Regardez maintenant: la masse salariale du club a augmenté de 10 millions sous Venanzi. Cela signifie qu'en tant que club, vous devez combler 20 millions par an. Ce n'est pas faisable (...) Je crois que les supporters du Standard commencent à se rendre compte que ma gestion n'était pas si mauvaise".

La faute de Venanzi? Il se serait entouré de mauvaises personnes, selon Roland Duchâtelet. "Venanzi avait un bon staff lors de la reprise. Il a mis de côté toutes sortes de personnes et fait confiance à d'autres qui en ont abusé. Un agent a eu accès à son travail sur les jeunes (Christophe Henrotay, ndlr). Cet agent a ensuite fait venir Daniel Van Buyten avec un salaire phénoménal. C'est la deuxième erreur. Il a surpayé trop de personnes (...) Ça me fait mal ce qui se passe au Standard aujourd'hui, parce que pour moi, c'est LE club en Belgique".

Enfin, Duchâtelet a révélé que Venanzi lui avait demandé de réinvestir dans le capital de "l'Immobilière". Mais il a refusé: "Je ne reviendrai plus jamais dans le football".

Sous la direction de Venanzi, le Standard a engrangé deux Coupes de Belgique. Pour aucun titre sous la présidence de Duchâtelet.

RTLSport

A lire aussi

Simon Mignolet récompensé: le Diable Rouge a été nommé Gardien de l'Année Un revenant au Standard: Mbaye Leye veut miser sur Mehdi Carcela

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?