Dakar: Peterhansel bien placé, tout reste ouvert en moto

Dakar: Peterhansel bien placé, tout reste ouvert en moto
Dakar: Peterhansel bien placé, tout reste ouvert en moto

A deux jours de la fin du Dakar 2021, le Français Stéphane Peterhansel (Mini) est le mieux placé pour remporter la seconde édition du célèbre rallye-raid en Arabie saoudite, alors qu'en motos la bataille est acharnée.

Mercredi, "Monsieur Dakar", alias Stéphane Peterhansel a bien géré la 10e étape: parti premier, au lendemain de sa victoire d'étape, il a su avec l'aide de son copilote Edouard Boulanger éviter parfaitement les pièges de la spéciale de 342 kilomètres entre Neom et Al Ula.

Au coude à coude avec le Qatari Nasser Al Attiyah (Toyota) dès les premiers kilomètres, "Peter" a finalement franchi la ligne d'arrivée en 3e position derrière le vainqueur du jour le Saoudien Yazeed Al Rajhi (Toyota) qui empoche au passage sa seconde victoire d'étape sur ce Dakar.

Surtout, Peterhansel ne cède que 49 secondes à son poursuivant au général Nasser Al Attiyah. Mais le pilote Mini reste prudent: "il y a encore beaucoup de kilomètres ça peut basculer à tout moment, mais on essaye de faire le job avec Edouard, et ça ne se passe pas mal. Il faut rester concentrés car demain (jeudi) c'est apparemment le gros morceau du Dakar 2021. Ca va être une journée bien complète je pense!" déclare le pilote titré à 13 reprises sur la compétition.

A environ 1000 kilomètres de la ligne d'arrivée à Jeddah, le Français compte 17 minutes d'avance sur Al Attiyah, trois fois vainqueur du Dakar.

Derrière eux le désert ou presque: Sainz, tenant du titre, est à une heure, tous les autres concurrents à plus de deux heures.

- Cornejo abandonne après l'arrivée -

En motos, le leader du général avant la spéciale, Jose Ignacio Cornejo Florimo, a chuté au kilomètre 252, mais il a tenu à finir la spéciale, avant de jeter l'éponge. La ligne d'arrivée franchie, le Chilien a suivi l'avis des médecins et a abandonné pour prendre la direction de l'hôpital de Tabuk en hélicoptère pour passer des examens approfondis.

Ce rebondissement redistribue une fois de plus les cartes entre motards. Mais seulement entre les Hondas.

L'Argentin Kevin Benavides occupe de nouveau la tête avec 51 secondes seulement sur Ricky Brabec, l'Américain tenant du titre. Sam Sunderland, premier KTM, est troisième à 10 minutes et 36 secondes. Adrien van Beveren, premier Français et premier Yamaha, est 9e à plus d'une heure.

Jeudi, les organisateurs ont prévenu: la 11e étape sera l'une des plus dures, avec 557 kilomètres dont 551 km de spéciale, entre Al Ula et Yanbu sur les bords de la Mer Rouge. Tout peut encore arriver.

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?