Stéphane Peterhansel enlève son quatorzième Dakar

Stéphane Peterhansel enlève son quatorzième Dakar

A 55 ans, le Français Stéphane Peterhansel (Mini) a remporté le Dakar pour la 14e fois de sa carrière en s'adjugeant, en auto, la 43e édition à l'issue de la 12e et dernière étape, longue de 447 km, dont 200 chronométrés, vendredi entre Al-Ula et Jeddah en Arabie saoudite.

Solide leader au départ de l'étape, avec plus d'un quart d'heure d'avance sur le Qatari Nasser Al-Attiyah (Overdrive Toyota), Stéphane Peterhansel, avec son co-pilote et compatriote Edouard Boulanger, a géré son avantage ne concédant que 40 secondes à Al-Attiyah, lui même à 2 minutes et 13 secondes de l'Espagnol Carlos Sainz (Mini).

Quatre voitures sont arrivées à Jeddah. Stéphane Peterhansel a remporté six fois le Dakar en Afrique entre 1991 à 1998 en moto (1991, 1992, 1993, 1995, 1997 et 1998). En voiture, il s'est imposé ensuite à sept autres reprises (2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016 et 2017), trois encore en Afrique et quatre en Amérique du Sud. Il ajoute ainsi un 14e titre, sur un troisième continent.

Benavides sabre le champagne

L'Argentin Kevin Benavides (Honda) a lui remporté l'épreuve en moto, devançant l'Américain Ricky Brabec pour offrir un doublé à Honda, le premier depuis 1987.

Nanti de plus de 4 minutes d'avance sur le Britannique Sam Sunderland (KTM) au départ de l'étape, Benavides, 32 ans, a dépassé Sunderland, parti en premier, mais déjà en difficulté après 99 km de course. Kevin Benavides ouvrait ainsi la voie et gérait l'attaque de l'Américain Ricky Brabec (Honda), naviguant à plus de 7 minutes au général au départ de cette ultime étape. Brabec s'adjuge l'étape du jour avec 2:17 d'avance sur Benavides qui remporte son premier Dakar offrant un double doublé pour Honda avec Ricky Brabec, victorieux l'an dernier.

Sam Sunderland, vainqueur du Dakar en 2017, est arrivé à plus de 13 minutes (13:07.) de Brabec et monte sur la troisième marche du podium à Jeddah. Kevin Benavides connaît ainsi son premier triomphe au Dakar, après une 2e place en 2018 lors d'une édition courue au Pérou, en Bolivie, et en Argentine. Au classement général final, l'Argentin finit avec 4 minutes et 56 secondes d'avance sur Brabec et 15:57 sur Sam Sunderland, qui a sombré vendredi dans la dernière étape.

Jeudi, à l'issue de la 11e étape, tout restait pourtant possible, les trois premiers (Benavides, Sunderland et Brabec) se tenant en moins de huit minutes. En remportant jeudi la onzième et avant-dernière étape, Sunderland avait réussi une belle opération au classement général, le pilote britannique, 31 ans, dont c'était la 8e participation au Dakar, ayant su tirer profit des mésaventures des pilotes Honda: ravitaillement raté et panne d'essence pour Joan Barreda, suivis d'un abandon, et erreur de navigation pour Brabec.

Mais la 12e et dernière étape n'a pas été favorable à Sunderland. Benavides, quant à lui, a terminé 2e, à 2:17 de Brabec, et devant l'Autrichien Matthias Walkner (KTM), 3e du jour à 4:13.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce vendredi 15 janvier ? 

Agence Belga

A lire aussi

Un pilote français, chef d'entreprise de 52 ans, n'a pas survécu à une chute au Dakar Trente ans après son premier succès, Stéphane Peterhansel remporte son 14e Dakar Véritable SÉISME en rallye: Thierry Neuville se sépare de son co-pilote historique

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?