Dakar: l'Argentin Kevin Benavides avait "rêvé du Dakar"

Dakar: l'Argentin Kevin Benavides avait "rêvé du Dakar"

L'Argentin Kevin Benavides (Honda) est devenu vendredi le premier Sud-Américain à remporter le Dakar, le légendaire rallye-raid dont il avait "rêvé" de dompter les pièges au guidon de sa moto.

"Vous savez, c'est un moment incroyable pour moi, j'ai rêvé du Dakar. Je me suis tellement battu pour ça, tellement entraîné, tellement sacrifié, que ce que je vis là, en ce moment, c'est juste... +waouh!+", raconte ému le pilote quelques mètres après avoir franchi le dernier check point de cette 43e édition du Dakar, non loin de Jeddah en Arabie saoudite.

Il porte toujours un pansement sur son nez cassé, souvenir de cette fameuse 5e étape entre Riyadh et Al Qaisumah. Une étape qu'il gagne alors qu'une mauvaise réception au bas d'une dune lui a fait violemment percuter la tête sur les équipements de navigation de la moto.

C'est ainsi qu'il a pris la tête du général, au nez et à la barbe de ses concurrents à commencer par ses coéquipiers chez Honda: l'Américain tenant du titre Ricky Brabec, avec qui il s'est battu jusqu'au dernier kilomètre vendredi, et le Chilien José Ignacio Cornejo Florimo, contraint à l'abandon après une chute lors de la 9e étape.

Benavídes est un pilote argentin consacré en enduro, qui a fait irruption sur le Dakar en 2016 avec une belle 4e place à la clé. Absent pour cause de blessure en 2017, il n'avait jusqu'alors remporté que trois étapes en quatre participations. Il en a ajouté deux de plus et la victoire finale en 2021.

Sur le Dakar 2020, Benavídes avait montré un rythme de course de haut niveau, mais le moteur de sa Honda avait finalement rendu l’âme à 44 km de l'arrivée de la 6e étape. Resté au milieu des dunes, l'Argentin avait perdu quatre heures pour en sortir.

Cette année, pour la 43e édition du Dakar - "un Dakar du niveau des plus durs " de l'aveu même de "Monsieur Dakar" Stéphane Peterhansel vainqueur 6 fois en moto et 8 fois en auto -, Benavides s'était préparé fort de ses expériences passées.

"C'est sûr que j'ai fait des erreurs de navigation, c'est impossible de faire un Dakar parfait je crois, mais ce qui est important c'est de rester concentré et calme et de penser jour après jour", a confié l'Argentin.

Benavides a permis, avec Brabec, au constructeur japonais Honda d'obtenir son premier doublé depuis 1987 sur le Dakar. Cette année-là, Cyril Neveu avait été sacré devant Edi Orioli.

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?