Tour de France: "Ma performance n'a rien d'incroyable", estime Pogacar

Tour de France: "Ma performance n'a rien d'incroyable", estime Pogacar
Tour de France: "Ma performance n'a rien d'incroyable", estime Pogacar

Tadej Pogacar, qui a confirmé lundi sa participation au prochain Tour de France, a relativisé son contre-la-montre sensationnel de La Planche des Belles Filles, décisif pour qu'il enlève l'édition 2020 l'été dernier.

"Ma performance a peut-être été inattendue mais elle n'a rien d'incroyable", a déclaré le jeune Slovène (22 ans) lors d'une journée consacrée aux médias par son équipe UAE Emirates, actuellement en stage à Abou Dhabi.

Pogacar a répondu à l'étonnement de ses adversaires de l'équipe Jumbo (Primoz Roglic, Tom Dumoulin), souligné dans une récente émission de la chaîne de télévision néerlandaise NOS: "Ils se sont exprimés à chaud, avec sans doute aussi la déception de voir la victoire leur échapper si près de Paris. Il faut voir les choses dans leur globalité. J'étais dans un grand jour, que j'ai préparé de la meilleure façon possible, nous avons procédé à un changement de vélo très rapide, nous n'avons rien laissé au hasard."

"Je n'ai pas à m'exprimer sur la façon de courir de Primoz (Roglic) et de son équipe et je n'ai pas à dire s'ils m'ont sous-estimé ou pas", a ajouté Pogacar, qui est devenu le plus jeune vainqueur du Tour de France depuis plus d'un siècle.

A propos de la saison 2021, Pogacar a répondu avoir pour seule crainte de passer à côté: "Des ennuis physiques peuvent arriver à n'importe qui, une chute stupide, un accident... et on se retrouve par terre, à vélo comme dans la vie. Mais comme il est inutile de s'inquiéter de ce qui ne peut être prévu et évité, je reste concentré sur mes objectifs."

- "Je veux continuer" -

Le vainqueur sortant du Tour a prévu de participer à sa première course WorldTour de l'année à l'UAE Tour, du 21 au 27 février. Son programme 2021 prévoit notamment sa participation aux Strade Bianche et à Tirreno-Adriatico en mars, aux classiques ardennaises en avril, au critérium du Dauphiné début juin, au Tour de France et à la Vuelta l'été venu.

"J'ai conscience que confirmer est beaucoup plus difficile que gagner la première fois. Mais je m'entraîne de mon mieux pour cela", a insisté le vainqueur sortant du Tour, qui a aussi défendu son équipe UAE Emirates.

"Il a été beaucoup dit que j'avais gagné le Tour seul. Mais ce n'est pas vrai. Nous avons eu de la malchance avec la chute de (David) De La Cruz, les abandons de (Fabio) Aru et de (Davide) Formolo. Si nous n'avions pas eu ces problèmes, on n'en parlerait même pas", a estimé Pogacar, qui s'est dit "convaincu" d'avoir une équipe à la hauteur pour le prochain Tour: "Nous n'avons rien à envier à aucune autre équipe."

"Les deux contre-la-montre ne sont pas l'idéal pour moi, le premier est placé très tôt et risque de peser sur la course", a-t-il estimé en précisant avoir amélioré sa position sur le vélo de contre-la-montre et programmé des entraînements spécifiques.

Interrogé sur les changements intervenus dans sa vie suite à sa victoire, le jeune Slovène, qui a gardé le même appartement à Monaco, a répondu: "On m'arrête dans la rue pour des photos, j'ai plus d'obligations, de demandes des médias mais j'essaye de ne pas stresser et de vivre comme avant."

"C'est un soulagement d'avoir remporté la plus grande course du monde", a-t-il ajouté. "Je suis plus détendu mais je veux continuer. Je regarde vers l'avant. Je me battrai pour être sur la plus haute marche de la première à la dernière course".

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?