Corée du Sud: 12 ans de prison pour un entraîneur qui violait une double championne olympique

Corée du Sud: 12 ans de prison pour un entraîneur qui violait une double championne olympique

Listen to "Politique vs sport: quand l'état fait dérailler les athlètes" on Spreaker.

Un tribunal sud-coréen a condamné jeudi à dix ans et demi de prison un ancien entraîneur pour avoir agressé sexuellement la Sud-Coréenne Shim Suk-hee, double médaillée d'or aux jeux Olympiques en patinage de vitesse sur distance courte (short track). "L'accusé a commis une agression sexuelle par la contrainte, abusant à plusieurs reprises de l'incapacité de la victime à protester contre son entraîneur", a jugé le tribunal du district de Suwont, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Mme Shim avait accusé son ex-entraîneur Cho Jae-beom en janvier 2019 de l'avoir agressée sexuellement durant des années, alors qu'elle était mineure. M. Cho, déjà condamné à 18 mois de prison en janvier 2019 pour avoir battu pendant des années Mme Shim, doit désormais purger un total de 12 ans d'emprisonnement.

Âgée de 23 ans, Mme Shim a quatre médailles olympiques à son compteur, dont l'or en relais aux JO de Sotchi en 2014 et à domicile à Pyeongchang. La plainte, déposée en janvier 2019 par la championne olympique contre son ex-entraîneur, avait provoqué une onde de choc dans le pays.

La Corée du Sud est une puissance sportive régionale, l'un des deux seuls pays d'Asie avec le Japon à avoir accueilli à la fois les jeux d'hiver et ceux d'été. Il figure régulièrement dans le tableau des dix premiers médaillés olympiques.

Dans une société déjà ultra-concurrentielle, gagner dans l'arène sportive compte plus que tout. Les entraîneurs ont un énorme pouvoir sur la carrière des jeunes athlètes. Les abus physiques et verbaux sont fréquents et ceux qui les dénoncent sont souvent condamnés en tant que "traîtres".

Une pratique qui laisse des séquelles bien au delà de la simple carrière des athlètes. L'équipe de D'où ça sport parle de cette problématique dans l'un de ses podcasts au travers de l'histoire de Choi Suk-hyeon.

Choi Suk-hyeon est une triathlète sud-coréenne de 22 ans qui a mis fin à ses jours en juin de l'année passée. Son suicide a fait grand bruit après que les causes qui l'ont poussé à l'acte aient été révélées. Avant de commettre l'irréparable, la jeune athlète a envoyé un message à sa mère en lui demandant de "révéler les péchés" de ses agresseurs. Les agresseurs en questions sont un médecin de l'équipe et son coach. Ne supportant plus d'être harcelée, voyant que ses plaintes étaient ignorées par la fédération, Choi Suk-hyeon a décidé de mettre fin à ses jours. Dans ses affaires personnelles on a retrouvé des enregistrements qu'elle avait fait en cachette des maltraitances qu'elle subissait. Dans ces extraits sonores, on entend des bruits de gifles, des propos déplacés et dégradants. 

Retrouvez l'entièreté du podcast dédié à ce sujet sur RTL Podcasts

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce jeudi 21 janvier ?

AFP avec RTL sport

A lire aussi

Il mesure 1,95m et pèse 137 kg: Gauthier Mvumbi est la STAR du Mondial de handball "Pas de plan B": les organisateurs des Jeux Olympiques confirment leur tenue cet été

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?