L'Inter Milan en danger ? Un actionnaire du club publie des résultats financiers catastrophiques

L'Inter Milan en danger ? Un actionnaire du club publie des résultats financiers catastrophiques

Le Jiangsu FC a annoncé dimanche la fin de ses activités, trois mois à peine après avoir été sacré champion de Chine, à cause de graves problèmes financiers. "Malgré nos réticences à nous séparer des joueurs qui ont conquis les plus grands honneurs, et des supporters qui ont montré leur solidarité avec le club, c'est avec regret que nous devons faire une annonce: à partir d'aujourd'hui, le Jiangsu Football Club met fin à l'activité de ses équipes", a communiqué le club basé à Nankin (est)

Le club, qui s'est récemment séparé de son entraîneur et de plusieurs joueurs clés dans la conquête du titre, justifie sa décision par une "succession de plusieurs éléments incontrôlables". "Depuis six mois, le club a cherché un repreneur, tentant avec la plus grande sincérité de transférer son capital", assure-t-il.

Le sort du Jiangsu FC inquiète particulièrement en Italie, le club étant propriété du conglomérat Suning qui possède également l'Inter Milan. Vendredi, dans ses résultats semestriels, l'Inter a assuré que Suning restait à la barre tout en confirmant qu’ils cherchaient des partenaires pour le club. "Il est raisonnable et prudent de regarder ailleurs", écrivait l'institution, alors que le patron de Suning, Zhang Jindong, avait dit sa volonté de se désengager de ses activités en dehors du commerce.

Suning possède 68,55% du capital de l'Inter Milan, les 31% restants étant détenus par un fonds d'investissement basé à Hong Kong, LionRock Capital. Une autre équipe de Chinese Super League, le Tianjin Teda, pourrait également mettre la clé sous la porte dans les prochains jours, victime des difficultés économiques qui frappent le football chinois. Une solution a cependant été trouvé dimanche, selon la Gazetta dello Sport. La Chine aurait racheté 23% des parts du club au travers de deux sociétés publiques contre 1,9 milliard d'euros, en investissant dans tout le groupe Suning.

L'ère des transferts somptuaires et des salaires mirobolants semble y toucher à sa fin, douchée par la pandémie de Covid-19 et précipitée aussi par un plus strict contrôle financier de la Fédération chinoise de football (CFA), qui vise un modèle financier plus durable et a imposé des plafonnements aux salaires des stars.

Jiangsu était l'un des clubs emblématiques de cette époque. En 2016, il avait recruté coup sur coup l'attaquant brésilien Alex Teixeira pour 50 millions d'euros et son compatriote Ramires pour 28 millions. Le club avait également attiré sur son banc l'entraîneur Fabio Capello, et avait échoué de peu en 2019 à recruter le Gallois Gareth Bale en provenance du Real Madrid.

AFP

A lire aussi

Romelu Lukaku marque face au Genoa après... 32 secondes (vidéo) Italie: l'échappée de l'Inter et de Milan en tête du championnat Les fans américains en rêvent: David Beckham envisage de recruter Messi ou Ronaldo à Miami Le come-back de Fellaini se précise: Roberto Martinez lui ouvre la porte des Diables Rouges Romelu Lukaku n'oublie pas Anderlecht et réagit après la victoire contre le Standard (photo) L'ancien président du Barça arrêté pour un scandale lié aux réseaux sociaux du club "Un candidat au prix Puskas !": le but monstrueux d'un jeune attaquant belge (vidéo) La Rolls Royce de Thibaut Courtois quitte le parking du Real Madrid... sur une dépanneuse (vidéo) Un décalage horaire prive Manchester United d'Erling Haaland: la folle histoire de ce transfert manqué

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?