Boxe: "Canelo" brise Saunders devant 70.000 personnes, sous une furia mexicaine

Boxe: "Canelo" brise Saunders devant 70.000 personnes, sous une furia mexicaine
Boxe: "Canelo" brise Saunders devant 70.000 personnes, sous une furia mexicaine
Boxe: "Canelo" brise Saunders devant 70.000 personnes, sous une furia mexicaine

Implacable, le Mexicain Saul "Canelo" Alvarez a déchaîné les enfers pour vaincre l'Anglais Billy Joe Saunders et unifier les titres WBO, WBA et WBC des poids super-moyens, samedi à Arlington (Texas) devant une foule de 70.000 personnes et dans une ambiance indescriptible.

"Je savais qu'il ne reviendrait pas, car je lui ai cassé la pommette", a déclaré le vainqueur sur le ring. Il n'était pas évident de connaître la nature de la blessure de son adversaire, au moment où il s'est assis sur son tabouret, une entaille violacée gonflant sous son œil droit. Mais pour son "corner", l'évidence sautait, un abandon s'imposait au terme de ce 8e terrible round.

Et le public en très large majorité mexicain, de faire exploser les décibels en voyant que l'Anglais ne reprenait effectivement pas le combat. Un épilogue qui offre à "Canelo" la ceinture WBO de son rival en plus de celles, WBA et WBC, qu'il conserve.

Champion du monde dans quatre catégories différentes (super-welters, moyens, super-moyens et mi-lourds), il apparaît à 30 ans au sommet de son art, fort désormais de 56 victoires (dont 38 avant la limite), 2 nuls et 1 défaite (concédée en 2013 face à Floyd Mayweather) au cours d'une carrière professionnelle débutée à 15 ans.

Il ne lui manque plus que le titre IBF, propriété de l'Américain Caleb Plant, pour être le roi incontesté de la catégorie, et il lui a d'ailleurs donné rendez-vous au micro.

- Extraordinaire 8e round -

Il a été intraitable lors de cette confrontation, même si Saunders, battu pour la première fois en 31 combats, n'a absolument pas démérité en réussissant à ne pas tomber. Il a même remporté deux bonnes reprises, quand il est parvenu à éviter son assaillant grâce à son jeu de jambes chaloupé et à le contrer avec son crochet du gauche.

Mais à force de puissants crochets du droit au corps puis au visage et au cou, le travail de sape d'Alvarez a payé.

"Je savais que le combat allait commencer au huitième round. Ce n'était pas aussi difficile que je m'y attendais, je réalise que ma préparation était bonne et que je m'améliore de jour en jour", a-t-il commenté.

Quelques instants plus tôt, son violent uppercut du droit était venu clore une extraordinaire séquence de trois minutes sur et en dehors du ring.

Après un crochet au menton qui a fait tanguer Saunders, malgré des hochements de tête voulant dire "non je n'ai rien senti", le public a deviné qu'un tournant se produisait dès le début du round. Porté par des "Canelo! Canelo!" de plus en plus aigus, il a sonné la charge. En guise de réponse, ses fans ont exulté de plus belle et lui les a encore appelés à redoubler d'encouragements, en donnant de plus en plus de coups, de moins en moins bien encaissés en face.

Depuis quand une telle relation fusionnelle s'est produite entre un boxeur et des dizaines de milliers de personnes ?

- Ni masque ni distanciation -

L'imposant AT&T Stadium, antre de l'équipe de football américain (NFL) des Dallas Cowboys, a en effet été le théâtre de l'évènement sportif rassemblant le plus de monde aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie de Covid-19. Et au Texas, où on autorise tout et où on n'oblige rien, port du masque et distanciation sociale n'étaient pas de rigueur, comme si le coronavirus n'était qu'un lointain mauvais souvenir.

De sa spectaculaire entrée dans l'arène au son de mariachis, rapidement devenus inaudibles sous les vivats des aficionados, jusqu'à son triomphe, en passant par cette fatale huitième reprise qui l'y a amené, l'atmosphère a rappelé les plus grandes heures de la boxe.

En attendant une autre unification (WBA, IBF, WBO des lourds) souhaitée par tous les fans du noble art, entre Anthony Joshua et Tyson Fury, présent au pied du ring, ce combat entre "Canelo" et Saunders avait aussi pour enjeu d'offrir à la boxe un évènement digne de ce nom, à une époque où l'attention se porte si facilement sur d'autres.

Ainsi, la pseudo-bagarre de chiffonniers survenue mercredi à Miami entre l'ex-gloire retraitée Floyd Mayweather et les frères Youtubeurs, Logan et Jake Paul, avant leur exhibition du 6 juin, a été un cirque médiatique qui a quelque peu éclipsé cet évènement sportif alléchant.

Rien de tel qu'un "vrai combat" pour remettre ce sport à l'endroit.

AFP

A lire aussi

1,38 MILLION d'euros: le maillot de Michael Jordan rapporte toujours autant d'argent

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?