JO-2020: les favorites au rendez-vous de la finale du 200 m en athlé

JO-2020: les favorites au rendez-vous de la finale du 200 m en athlé

Toutes les grandes favorites du 200 m des Jeux Olympiques de Tokyo ont obtenu leur billet lundi pour la finale qui sera disputée mardi.

La jeune Française Gemima Joseph (19 ans), a par contre été éliminée, 7e de sa course en 23 sec 19.

Les Jamaïcaines Elaine Thompson-Herah (21 sec 66), sacrée pour la 2e fois samedi sur le 100 m et également tenante du titre sur le demi-tour de piste, et sa dauphine Shelly-Ann Fraser-Pryce se sont aisément qualifiées (22 sec 13), tout comme l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (22 sec 11) et la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (22 sec 14).

"Je n'avais jamais couru deux 200 m dans la même journée, après trois tours sur 100 m ça demande beaucoup d'efforts. Je suis contente d'être en finale, je me sens bien donc j'ai hâte. Je suis si fatiguée, avec mes yeux on dirait que quelqu'un m'a frappée. Mais bon, c'est comme ça en championnat", a indiqué Fraser-Pryce.

"J'attends encore mieux demain", a prévenu Thompson-Herah, qui a égalé en demi-finale son record personnel.

Petite sensation, les deux athlètes hyperandrogènes venues de Namibie, Beatrice Masilingi (22 sec 40) et Christine Mboma (21 sec 97), 18 ans toutes les deux, seront elles aussi au rendez-vous de la finale.

En un peu plus de deux mois, Mboma vient de retrancher sept dixièmes de seconde à son meilleur chrono sur 200 m, pour battre un nouvelle fois le record du monde junior mais surtout le record d'Afrique.

La jeune athlète a explosé cette saison pour devenir la 7e meilleure performeuse de tous les temps sur 400 m fin juin. Mais son comité olympique avait annoncé quelques jours plus tard qu'elle ne pourrait pas s'aligner sur la distance aux JO, étant concernée par le règlement sur l'hyperandrogénie.

Depuis 2019, les athlètes hyperandrogènes doivent suivre un traitement pour faire baisser leur taux de testostérone pendant six mois consécutifs avant de pouvoir participer à une compétition internationale du 400 m au mile (1.609 m).

La Nigérienne Aminatou Seyni, également concernée par le règlement, a en revanche été éliminée, 5e de sa série en 22 sec 54.

AFP

A lire aussi

Jeux Olympiques: pas de finales pour Jonathan Sacoor et Fanny Smets

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?