L'édito d'Emiliano Bonfigli: "Un seul être vous manque… "

L'édito d'Emiliano Bonfigli: "Un seul être vous manque… "

La Ligue des Champions est enfin de retour ! Le Club de Bruges reçoit le Paris Saint-Germain, mercredi soir, pour la première de Messi sur le sol belge ! L’occasion de voir enfin à l’œuvre ce trio parisien composé de Messi, Neymar et Mbappé. L’ambition du PSG est tout simplement de remporter enfin cette compétition, après la finale jouée il y a deux ans.

Finalement, le Club de Bruges ne pouvait pas mieux rêver pour débuter la compétition ! Oui, le PSG est l’adversaire idéal… J’exagère ? A peine. D’accord, c’est un cliché que de dire que Bruges n’a rien à perdre… Mais avouons-le, les attentes autour du Paris Saint-Germain sont immenses. Les Parisiens devront non seulement vaincre, mais aussi convaincre. Et ce, à chaque match de Ligue des Champions. Avec autant de stars sur la pelouse, tous attendent des merveilles. Mercredi soir, l’Europe du foot aura dès lors les yeux fixés sur le stade Jan Breydel. La raison tient en trois lettres : MNM ! Pour la première fois depuis le début de la saison, Messi, Neymar et Mbappé pourraient être alignés ensemble. L’espace d’une soirée, Bruges va devenir le centre de la planète foot. Les joueurs de Philippe Clément doivent juste penser au plaisir : en prendre, mais aussi en donner à leurs supporters. Comment ? En jouant finalement comme ils l’ont toujours fait ces dernières années en Ligue des Champions, avec fierté, audace et sans peur. Sans oublier la dose de sueur qui colle si bien au maillot brugeois lors de ces soirées européennes.

Messi, lui, va découvrir la Belgique. Il sera à n’en point douter bien reçu. L’un des plus grands joueurs de l’histoire du football (peut-être le plus grand ?) va fouler une pelouse belge. C’est un événement ! Ironie de l’histoire, ce mardi soir, nous vous emmènerons aussi au Camp Nou, orphelin désormais de Messi. Un seul être vous manque… Le Barca en Ligue des Champions sans Messi, un moment certainement douloureux pour tous les supporters du Barca. Les Catalans reçoivent le Bayern Munich. En Catalogne, l’heure est à la reconstruction : cette saison, le renouveau pourrait davantage arborer les visages de Pedri et Ansu Fati que ceux d’Aguero ou Luuk De Jong, question d’âge et de perspectives… Le Bayern, lui, ne doit pas reconstruire. Mais à sa manière, il vit une révolution. Celle de Julian Nagelsmann, qui n’a finalement que deux ans de plus que son attaquant Thomas Muller. Acheté pour 25 millions d’euros, Nagelsmann a peut-être autant de pression que Mauricio Pochettino, l’entraîneur parisien. Pour eux, la Ligue des Champions est une obligation.

La pression, Chelsea en a peut-être un peu moins. Les Blues ont déjà réalisé un superbe exploit en remportant la Ligue des Champions l’an passé. Cette année, les hommes de Thomas Tuchel semblent encore plus forts. Avec l’arrivée de Romelu Lukaku, Chelsea a fait un coup dans le mille : d’une part Lukaku n’a jamais été aussi fort, et d’autre part les Blues ont résolu un problème, à savoir la faiblesse de leur attaque l’an passé. En ce début de saison, on parle beaucoup des individualités : Messi, Mbappé, Cristiano Ronaldo, Lukaku… Autant de frissons pour les supporters lorsque ces stars emmènent le ballon avec eux… Mais au final, le vainqueur sera une nouvelle fois celui qui aura le collectif le plus solide. Comme Chelsea l’an passé, ou le Bayern il y a deux saisons…

A lire aussi

Face au PSG, Hans Vanaken veut enfin attiser l'intérêt de clubs étrangers

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?