Romelu Lukaku veut prendre les choses en main et mettre fin au cyberharcèlement des sportifs

Romelu Lukaku veut prendre les choses en main et mettre fin au cyberharcèlement des sportifs

Romelu Lukaku n'en peut plus. Le Diable Rouge veut faire office de leader dans la lutte contre le cyberharcèlement dans le monde du sport, en ciblant particulièrement les injures racistes. Pour cela, il propose un sommet réunissant patrons des fédérations, joueurs et dirigeants des médias sociaux.

Romelu Lukaku en a marre du cyberharcèlement, et plus encore des propos racistes diffusés en masse sur les réseaux sociaux. Le Diable Rouge a pris une position claire et limpide à ce sujet lors d'une interview accordée à CNN. 

Dans cette séquence, le Belge, très calme comme à son habitude, se dit volontaire pour organiser un premier sommet. Il concernerait toutes les parties ayant la possibilité de faire bouger les choses pour éviter la propagation de la haine sur les réseaux, qui touche notamment les sportifs de haut niveau.

"Je dois me battre", a-t-il lâché d'emblée. "Je ne le fais pas que pour moi, mais aussi pour mon fils, ses futurs enfants, pour mon frère, pour tous les autres joueurs et leurs enfants. Pour tout le monde", a-t-il poursuivi, avant d'évoquer son plan. "Les capitaines de chaque équipe et les joueurs les plus influents devraient avoir un rendez-vous avec les CEO des réseaux sociaux, les gouvernements et les fédérations. Nous devrions nous asseoir autour d'une table et en discuter sérieusement. Nous devons définir comment attaquer ce problème de front, et pas uniquement pour les hommes, aussi pour les femmes. Nous devons définir ce qui doit être fait pour protéger les joueurs, les fans mais aussi les joueurs plus jeunes qui veulent devenir professionnel", a-t-il précisé ensuite.

Pour lui, il en va purement et simplement de la survie du football. "Le foot, ça doit être un jeu plaisant. On ne peut pas tuer le jeu par des discriminations. Cela ne devrait jamais arriver. Le football, c'est du bonheur, nous ne devrions jamais nous sentir en insécurité à cause d'opinions de personnes sous-éduquées", explique le joueur belge.

Des propos bien perçus en Angleterre, ou la fédération et le syndicat des joueurs ont répondu favorablement à la demande de Lukaku. Reste à avoir les réponses des médias sociaux, pointés du doigt pour leur inaction. "Nous avons tué la Superleague en un jour. Si on veut vraiment arrêter ça, on peut le faire", a conclu le Diable Rouge. Voilà qui est dit. 

RTL Sport

A lire aussi

Un joueur russe suspendu 48 matchs pour avoir brisé le nez d'un adversaire d'un coup de boule Catastrophe en Angleterre: le club de Derby County, entraîné par Rooney, dépose le bilan Daniel Van Buyten opposé à Tony Parker, Pierre Gasly ou... Jul lors d'un match de gala Mbappé chambre et se fait "sauver" par Neymar: scène SURRÉALISTE lors de Metz-PSG (vidéo) Des images ridicules: une nouvelle bagarre entre supporters éclate en Ligue 1 (vidéo) Buteur face à la Juventus, il provoque le club en imitant la célébration de Cristiano Ronaldo (vidéo) Pas besoin d'Eden Hazard: Benzema en feu, Asensio aussi et le Real Madrid écrase Majorque (vidéos) Petit point et passe lumineuse: l'action géniale d'Alexis Saelemaekers face à Venise (vidéo) Vive l'autodérision: ce joueur de l'Atalanta offre des maillots à son nom... mais personne n'en veut (vidéo) "Tu ne ressembles à rien", "Tu devrais te suicider": Nathalie dénonce le harcèlement dont elle est victime sur les réseaux sociaux Le cyberharceleur de la journaliste Myriam Leroy condamné à 10 mois de prison avec sursis

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?