L'Inter Milan retrouve les huitièmes, l'Atlético surpris face à l'AC Milan, Liverpool poursuit sa route

L'Inter Milan retrouve les huitièmes, l'Atlético surpris face à l'AC Milan, Liverpool poursuit sa route

L'Inter Milan, en battant le Shakhtar Donetsk (2-0) mercredi à San Siro, a décroché son billet pour les 8e de finale de la Ligue des champions, pour la première fois depuis dix ans.

L'équipe de Simone Inzaghi s'est qualifiée grâce à la victoire en soirée du Real Madrid face au Sheriff (3-0) et pourra disputer la première place du groupe contre les Madrilènes, actuellement premiers avec deux points d'avance sur les Italiens.

Dans la foulée de leur probante victoire dimanche en championnat contre Naples (3-2), leur permettant de se rapprocher du leader, les Nerazzurri atteignent avec cette qualification l'objectif numéro un de leur première moitié de saison: clore une parenthèse de dix ans loin du Top 16 européen.

Vainqueur à trois reprises de la C1 (1964, 1965, 2010), le club n'a en effet plus passé le premier tour depuis la saison 2011/2012.

Échaudés par les trois 0-0 des trois dernières confrontations contre le Shakhtar (l'an dernier déjà en phase de poules et à l'aller cette saison), les Milanais se sont jetés à l'assaut de la cage adverse.

Le gardien Anatolii Trubin a d'abord sorti quelques miracles devant Edin Dzeko en première période. Mais pas de quoi de faire douter le Bosnien qui a libéré les siens en six minutes après la pause, d'une frappe soignée (61e) puis d'une tête (67e).

Sur les deux buts, Ivan Perisic a été le dynamiteur sur son flanc gauche, avec deux débordements qui ont déséquilibré le Shakhtar.

Les Ukrainiens, plus incisifs une fois menés, ont été privés d'une réduction du score en fin de match par le poteau de Samir Handanovic (81e). Derniers à cinq points du Sheriff (3e), ils sont d'ores et déjà éliminés.

Dans le groupe B, Liverpool a poursuivi son parcours sans faute en gagnant 2-0 contre Porto, grâce à des buts de Thiago Alcantara (52e) et Salah (70e). Divock Origi est monté au jeu dans la foulée du 2e but, à la 71e minute, à la place de Sadio Mané. 

L'Atlético surpris

Un final haletant ! Sans la moindre victoire depuis le début de la compétition, l'AC Milan a surpris l'Atlético Madrid chez lui 1-0 sur le fil mercredi en Ligue des champions, et s'offre le droit de rêver à une qualification pour les 8e de finale.

A la 87e minute, Junior Messias a repris un centre de Franck Kessie pour offrir aux Italiens leur première victoire de la saison en C1, et reléguer l'Atlético à la dernière place du groupe B avant la 6e et dernière journée de la phase de poules, dans quinze jours.

Un incroyable retournement de situation qui rebat complètement les cartes de ce groupe : au bord de l'élimination durant tout le match, Milan peut toujours espérer voir les huitièmes en cas d'exploit à domicile le 7 décembre contre Liverpool, qui a battu Porto 2-0 mercredi soir à Anfield.

L'Atlético, pour sa part, devra aller gagner à Porto s'il veut se qualifier.

Comme à l'aller, où les Colchoneros s'étaient imposés 2-1 grâce à un but à la 90e+7 de Luis Suarez, l'opposition entre Milanais et Madrilènes a offert un final à couper le souffle, après un match terne et pauvre en occasions.

Si le match a été globalement équilibré, la première période a tout de même penché côté madrilène, et la deuxième côté milanais.

Rodrigo de Paul, l'Argentin arrivé à l'intersaison dans la capitale espagnole, a été le seul à menacer Ciprian Tatarusanu en première mi-temps, mais il n'a pas cadré sa reprise dès la 3e minute, pas plus que son tir depuis l'extérieur de la surface à la 19e.

Et en face, Brahim Diaz a été le seul homme à proposer des solutions offensives pour les Milanais. L'ancien pensionnaire du Real Madrid (le club voisin et rival de l'Atlético) a multiplié les percées dans l'épais rideau rojiblanco, mais s'est souvent senti bien seul, quoique parfois épaulé par Aldo Kalulu sur son aile droite.

Il a fallu attendre la 47e minute pour voir les deux premières frappes cadrées du match : le Belge Alexis Saelemaekers a alerté Jan Oblak du gauche, et le Français Thomas Lemar a aussi eu sa chance du droit, dans la foulée.

Mais en fin de partie, l'Atlético n'a cessé de reculer et de crouler sous les assauts des Milanais... qui ont perdu Olivier Giroud en chemin. L'avant-centre français a quitté la pelouse à la 65e en se tenant l'arrière de la cuisse gauche, et a été remplacé par Zlatan Ibrahimovic.

Le Suédois a par exemple asséné une frappe à bout portant, stoppée par la main droite de Jan Oblak, qui ne pourra rien faire sur le but plus que précieux de Junior Messias une minute plus tard.

A lire aussi

Une déroute totale: Bruges SOMBRE face à Leipzig et aura besoin d'un miracle contre Paris (vidéo) Une frappe qui fuse et trompe tout le monde: le but GÉNIAL de Thiago contre Porto (vidéo) Mbappé marque et célèbre à la Mario Kart: la drôle de danse du joueur français (vidéo) Ce joueur de Leipzig célèbre un but... en mettant un coup de tête dans un gobelet de bière (vidéo) Le Real Madrid déroule face au Sheriff et ira en huitièmes de finale de la Ligue des Champions (vidéo) Manchester City renverse le PSG et envoie les deux équipes en huitièmes de finale (vidéo) C'est la sensation de la soirée: Dortmund est éliminé de la Ligue des Champions Mats Rits ne se cache pas après l'humiliation face à Leipzig: "J'ai honte !" (vidéo) Simon Mignolet abasourdi après la claque contre Leipzig: "Tu ne peux jamais perdre 0-5 ici" (vidéo) Le Mea Culpa de Philippe Clément après la claque face à Leipzig: "Nous sommes retombés sur terre" (vidéo) Karim Benzema signe un autographe en plein match de Ligue des Champions (photos) Ce jeune supporter de Manchester City demande à Messi... de lui donner le maillot de Foden (vidéo)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?