Discussion tendue avec un coéquipier et un match discret: la soirée compliquée de Romelu Lukaku à Brighton (vidéo)

Discussion tendue avec un coéquipier et un match discret: la soirée compliquée de Romelu Lukaku à Brighton (vidéo)

Tenu en échec par Brighton (1-1) après avoir mené au score, Chelsea n'a pas profité d'un match avancé de la 24e journée de Premier League, mardi, pour repasser devant Liverpool et se rapprocher un peu de Manchester City.

Avec 44 points, les Blues ont toujours une unité de retard sur les Reds alors qu'ils ont disputé deux matches de plus.

Les 12 points de retard sur City sont presque anecdotiques, tant on imaginait mal City s'écrouler, mais ils confirment que la course au titre n'est plus qu'une lointaine chimère pour les Londoniens.

Initialement prévu entre le 8 et le 10 février, ce déplacement dans le sud de l'Angleterre a été avancé pour permettre à Chelsea de participer à la Coupe du monde des clubs Fifa.

Mais trois jours après le sommet contre City, perdu 1-0, les corps, et peut-être aussi les têtes, n'avaient pas suffisamment récupéré.

Hakim Ziyech avait pourtant donné l'avantage aux siens, d'une frappe sèche à ras de terre que la main, pas assez ferme, de Robert Sanchez n'avait pas réussi à sortir de son coin inférieur gauche (1-0, 28e).

Mais les Seagulls et leur entraîneur Graham Potter, jamais à court d'idées tactiques pour faire déjouer l'adversaire, n'ont pas volé leur point.

Chelsea pourra regretter que l'égalisation soit venue d'une énorme faute de marquage qui a laissé l'imposant Adam Webster (1,91m) seul à sept mètres, dans l'axe des buts, pour catapulter le ballon au fond des filets de Kepa (1-1, 60e).

Un but assez typique de la passe difficile que traverse l'équipe de Thomas Tuchel en championnat depuis quelques semaines, avec seulement trois points pris sur les quatre dernières journées.

Pas forcément de quoi mettre l'Allemand en danger immédiat, mais une réaction sera impérative lors du prochain match, dimanche, avec la réception de Tottenham.

Romelu n’est pas le problème, il fait partie de la solution

En Angleterre, les médias ont par ailleurs été interpellé par l'altercation entre Romelu Lukaku et son coéquipier Hakim Ziyech. Une discussion tendue qui est intervenue à la mi-temps. Les commentateurs du match et les fans devant leur écran n'ont pas pu interprété ce que les deux hommes se sont dit exactement, mais la discussion tendue portait sur une passe trop dure qui n'est pas arrivée. "Big Rom" a contesté le choix de passe se son coéquipier. Il aurait préféré être servi dans de meilleures conditions. Le Marocain Hakim Ziyech était visiblement agacé, et il a notamment refusé de célébrer son but inscrit quelques minutes plus tard. 

En seconde mi-temps, la tension n'était pas encore retombée. Au coup d’envoi, les deux joueurs ont à nouveau partagé leurs points de vue. Une scène relayée sur les réseaux sociaux par la chaîne BTS Sport. 

 "C’est normal qu’ils discutent. C’est normal qu’ils ne soient pas heureux et c’est normal qu’ils n’apprécient pas que nous leur disions que nous attendons davantage d’eux. Tout est logique", a déclaré l'entraîneur de Chelsea Thomas Tuchel à BTS Sport."Romelu n’est pas le problème, il fait partie de la solution."

Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

RTL SPORT avec AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?