Coup franc monstrueux d'Hakimi avec le Maroc: "T'es malade ou quoi?", réagit Mbappé (vidéo)

Coup franc monstrueux d'Hakimi avec le Maroc: "T'es malade ou quoi?", réagit Mbappé (vidéo)

Le Maroc et le Gabon se sont quittés sur le score de 2-2 mardi soir, à Yaoundé, au Cameroun, lors de la dernière journée du groupe C de la Coupe d'Afrique des Nations. Un score qui permet aux Marocains de s'emparer de la première place avec sept points, devant le Gabon, cinq unités. Dans l'autre rencontre, les Comores se sont imposées 2-3 aux dépens du Ghana, qui termine bon dernier.

Déjà assuré de la qualification, le Maroc en profitait pour faire tourner son effectif. Titulaire lors des deux premières rencontres, Selim Amallah (Standard) prenait place sur le banc, tout comme Tarik Tissoudali (Gand), au contraire de Sofian Chakla (OHL), titulaire, qui disputait ses premières minutes dans le tournoi. De son côté, le Gabon évoluait sans Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina rentrés en club pour se soigner, car déclarés inaptes à la compétition après avoir contracté le coronavirus.  Ce sont pourtant les 'Panthères' qui ouvraient la marque grâce au deuxième but de la compétition de Jim Allevinah (21e, 1-0). Dix minutes plus tard, Amallah faisait déjà son entrée à la suite de la blessure d'Ilias Chair. Longtemps derrière au marquoir, les Marocains recollaient au score à moins de 20 minutes du terme grâce à un pénalty de Sofiane Boufal (73e, 1-1). Les Gabonais ne s'en laissaient pas conter et reprenaient l'avantage grâce au concours bien involontaire de Naif Aguerd qui trompait son propre gardien (81e, 2-1). Trois minutes plus tard, le Parisien Achraf Hakimi ramenait une nouvelle fois le Maroc dans le match grâce à un coup franc des 25 mètres (84e, 2-2). 

Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

A Garoua, le Ghana n'avait pas de droit à l'erreur s'il voulait s'offrir une petite chance de rallier le prochain tour. Un espoir qui passait par une victoire obligatoire contre le petit Poucet des Comores, où le Courtraisien Faiz Selemani était titulaire. Battus lors de leurs deux premiers matchs, les Comoriens espéraient, eux, conclure ce premier tour sur une bonne note.  Ces derniers entamaient la rencontre tambour battant, puisqu'ils ouvraient la marque après moins de cinq minutes via Ben El Fardou (4e, 0-1). Menés, les Ghanéens se compliquaient encore un peu plus la tâche à la 25e minute de jeu avec l'expulsion d'André Ayew. Á dix contre onze, les Black Stars cédaient une deuxième fois et voyaient Ahmed Mogi doubler la mise pour les siens (62e, 0-2).  Pas abattus, les coéquipiers du Genkois Joseph Paintsil, monté à l'heure de jeu, relançaient la rencontre presque dans la foulée grâce à Richmond Boakye (64e, 1-2). Aleksander Djiku l'imitait peu après et ramenait le Ghana sur les bons rails (77e, 2-2). Malheureusement pour les Black Stars, Mogni y allait de son deuxième but personnel et remettait les Comores aux commandes à cinq minutes de la fin (85e, 2-3).  Le score n'évoluait plus, condamnant le Ghana, quadruple vainqueur de la compétition, à la quatrième et dernière place, avec une unité. C'est la première fois depuis 2006 que les Ghanéens ne passent pas la phase de poule. Avec trois points, les Comores conservent un mince espoir de qualification et devront attendre les résultats des trois derniers groupes.

Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Agence belga

A lire aussi

"Je t'aime": la déclaration d'Achraf Hakimi après les nouvelles éloges de Kylian Mbappé

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?