L1: Monaco, première équipe de retour à l'entraînement, veut être "rapidement compétitif"

L1: Monaco, première équipe de retour à l'entraînement, veut être "rapidement compétitif"
L1: Monaco, première équipe de retour à l'entraînement, veut être "rapidement compétitif"

Première équipe de Ligue 1 à avoir repris l'entraînement, Monaco, qui doit disputer le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions puis les barrages, veut être "compétitif rapidement", a indiqué mardi Paul Mitchell son directeur sportif.

"On veut aller plus haut, pousser le groupe pour aller plus loin et progresser, a indiqué Mitchell. Chaque année, on veut être compétitif sur et hors du terrain."

Le mois d'août sera très chargé pour Monaco. Comme la saison dernière, l'équipe du Rocher devra passer par quatre matches européens pour espérer retrouver la C1. A cela, s'ajouteront cinq rencontres de L1.

Ces neuf matches entre le 2 août et le 1er septembre, date de la fin du mercato estival, auront un impact majeur sur la saison, que la direction souhaite meilleure que la saison dernière.

C'est pourquoi, après avoir effectué un retour échelonné des joueurs, soumis à des tests physiques depuis le 18 juin, l'entraîneur Philippe Clement a réellement débuté sa saison en ce début de semaine.

Samedi prochain, Monaco débutera une série de matches de préparation. Après l'accueil du club partenaire du Cercle Bruges, ce sera au tour des Suisses de Saint-Gall, mercredi 29 juin. "Nous voulons être très compétitifs rapidement, a insisté Mitchell. Pour cela nous tenterons d'avoir un ou deux matches par semaine, davantage que la saison dernière."

Mardi, un groupe de 29 joueurs, dont quatre gardiens parmi lesquels Thomas Didillon, du Cercle Bruges, étaient présents. Aux Golovin, Volland, Gelson Martins et autre Fofana, ont été associés une dizaine de jeunes professionnels issus de l'académie, venus remplacer les internationaux, tels Ben Yedder, Badiashile ou Diop, encore en vacances.

-"Agressif de façon stratégique"-

"Ces jeunes sont une part importante de notre stratégie, explique Mitchell. Nous avons la volonté de les intégrer progressivement."

Orphelin d'Aurélien Tchouameni, vendu 80 millions d'euros plus 20 de bonus, "une valeur élevée à un Real Madrid rapide et agressif", selon Mitchell, privé aussi des expérimentés Djibril Sidibé, Cesc Fabregas et Vito Manonne, en fin de contrat, Monaco va désormais s'astreindre à recruter quelques joueurs plus expérimentés, notamment dans le secteur défensif.

Mitchell, qui n'a pas souhaité commenter les rumeurs menant à Clément Lenglet (Barcelone) et à Paulo Dybala (Juventus Turin), dispose, dans l'absolue, d'une manne financière de plus de 100 millions d'euros issue du transfert de Tchouameni et de prolongation de contrat de Kylian Mbappé à Paris (35 millions d'euros). Elle lui permettra de consolider son groupe.

"On a un actionnaire (Rybolovlev, NDLR) très ambitieux, a souligné le patron du sportif monégasque. Pour recruter un de nos joueurs, il faudra une offre très importante". Et sur le match des transferts, "on sera agressif mais de façon stratégique, soucieux de l'aspect financier. Mais le 1er septembre on sera compétitif", a-t-il conclu.

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?