L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison

L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison
L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison
L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison
L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison
L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison
L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison
L1: Lacazette, Sissoko, Mandanda... les recrues à suivre cette saison

Certains sont de retour au bercail, d'autres veulent se relancer avant la Coupe du monde: entre internationaux français et anciennes vedettes du Championnat, la L1 voit débarquer plusieurs recrues revanchardes pour la saison 2022-2023, qui démarre vendredi.

. Lacazette et Tolisso à la maison

Tous deux vendus en 2017 - le premier était parti à Arsenal pour 53 millions d'euros, le second au Bayern Munich contre 47 millions, sans les bonus -, laissés libres cet été, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, formés au club et attachés à l'OL, sont de retour au bercail.

L'OL "est le bon club pour que je puisse retrouver l'équipe de France et aller au Mondial", a expliqué Tolisso.

Mais pour l'heure, le milieu de 27 ans est dans la lignée de ses derniers mois au Bayern, c'est-à-dire blessé...

Quant à Lacazette, ses coéquipiers ont bien du mal à le trouver, malgré ses trois buts en préparation. "Alex a un profil différent de Moussa (Dembélé) et on doit s'adapter à lui", a confirmé le milieu Jeff Reine-Adelaïde.

. Sissoko, bleu canari

D'un maillot jaune à l'autre, Moussa Sissoko va retrouver la Ligue 1 avec Nantes après une dizaine d'années en Angleterre, dont la dernière à Watford. En vue: renfiler le bleu de l'équipe de France.

"Je veux jouer ma chance à fond en espérant être le plus performant possible", a expliqué Sissoko.

Nantes sort d'une saison inespérée avec une qualification en Ligue Europa. L'expérimenté milieu est une prise de choix, lui qui compte près de 500 matches en L1 et Premier League et 71 sélections en Bleu.

"Il sera là pour parler aux joueurs, calmer les attentes et la pression", a assuré l'entraîneur Antoine Kombouaré, certain du leadership de sa recrue.

. Mandanda, Qatar express ?

Après 15 ans, 609 matches et 199 clean-sheets avec l'OM, Steve Mandanda a choisi à 37 ans de porter le maillot de Rennes, séduit par le projet du club breton. "C'était le moment de changer", a déclaré "Il Fenomeno".

Le champion du monde 2018 vient suppléer Alfred Gomis, loin d'être indéboulonnable dans les buts rennais.

Souvent sur le banc la saison dernière à l'OM, Mandanda va devoir retrouver rapidement le rythme s'il veut être du voyage au Qatar avec les Bleus pour la Coupe du monde.

"J'ai eu beaucoup moins de temps de jeu que d'habitude. Mais sur ce que j'ai eu à faire, je l'ai bien fait... Je me sens bien", a-t-il assuré.

. Mukiele, objectif Bleus

Nordi Mukiele tente l'aventure Paris SG après quatre ans de progression à Leipzig et espère s'imposer en équipe de France. S'installer dans un si grand club pourrait bien l'y aider, lui qui ne compte qu'une sélection.

Recruté pour sa polyvalence, "un atout", Nordi Mukiele vient concurrencer à la fois Achraf Hakimi dans le couloir droit et Sergio Ramos dans l'axe droit de la défense à trois prônée par Christophe Galtier.

Eclos à Laval puis à Montpellier, mûri en Bundesliga, Mukiele effectue un retour aux sources. "Jouer dans sa ville, c'est forcément un rêve", résume le natif de Montreuil.

. Clauss en attendant Sanchez?

Des huit recrues de l'OM, il a été de loin le plus applaudi par les supporters au Vélodrome dimanche: Jonathan Clauss, tout juste arrivé de Lens, vit "un rêve" à Marseille, malgré une préparation estivale laborieuse.

Élu dans le onze type de la L1 l'an passé, l'Alsacien est international depuis peu. Il a été sélectionné pour la première fois en équipe de France en mars, puis aligné à nouveau en juin en Ligue des nations (4 sélections).

Mais l'OM pourrait frapper encore beaucoup plus fort en cas de finalisation de l'arrivée d'Alexis Sanchez. Malgré son âge avancé (33 ans), le célèbre buteur chilien de l'Inter Milan pourrait venir sensiblement muscler le secteur offensif marseillais, apportant sa grande expérience pour la Ligue des champions.

Sa signature aurait aussi le don de calmer quelque peu les exigeants supporters de l'OM, inquiétés par l'intersaison mouvementée du club et les tensions entre les joueurs et le nouvel entraîneur, Igor Tudor.

cor-fcc-eba-jp-fjt-tmt-kn/ama/dep

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?