C1: Liverpool en progrès et récompensé in extremis

C1: Liverpool en progrès et récompensé in extremis
C1: Liverpool en progrès et récompensé in extremis

Un but de Joël Matip en toute fin de match a donné à Liverpool, en net progrès dans le jeu, un succès mérité et précieux (2-1) contre l'Ajax Amsterdam, mardi lors de la deuxième journée de la Ligue des Champions.

Avec trois points en deux matches, les Reds rejoignent leurs visiteurs du soir et Naples, qui joue mercredi à Glasgow contre les Rangers (0 point), la rencontre ayant été reportée en raison du décès de la reine Elizabeth II.

Le choc en championnat contre Chelsea, dimanche, ayant lui aussi été reporté pour les mêmes raisons, les Reds n'ont plus de rencontre avant la trêve internationale, ce qui pourrait frustrer un peu Jürgen Klopp.

Après la prestation désastreuse à Naples (4-1), il y a une semaine, il aurait sans doute bien aimé voir son équipe confirmer son regain de forme avant de s'en séparer pour quinze jours.

L'Allemand aura néanmoins apprécié le retour dans le onze de départ de Thiago Alcantara qui a redonné beaucoup de maîtrise et de justesse dans l'entrejeu, ou celui de Joël Matip en défense centrale, dont les montées balle au pied ont souvent créé des décalages intéressants.

Le Camerounais a d'ailleurs été récompensé de sa belle prestation en inscrivant le but victorieux, d'une tête repoussée derrière sa ligne par le capitaine de l'Ajax, Dusan Tadic (2-1, 89e). Ce but pourrait enfin enclencher une dynamique positive dans la saison de Liverpool.

La titularisation de Diogo Jota dans un rôle de faux-neuf, plutôt que Darwin Nunez, a aussi été une satisfaction, sa principale vertu étant d'avoir semblé booster Mohamed Salah.

Le Portugais, après un dégagement d'Alisson dévié dans sa course par Luis Diaz, a ainsi décalé l'Égyptien qui a converti l'offrande avec sans-froid et précision (1-0, 17e).

- Des points noirs à retenir -

Sept minutes plus tard, sur un centre de Jota, lancé dans l'espace par un jeu au pied rapide et millimétré d'Alisson, avait lui aussi été presque repris victorieusement par Salah (24e).

Pour autant, si les leçons de ce match sont globalement positives, il y a eu tout de même quelques points noirs récurrents.

Le but de l'égalisation est ainsi venu d'une nouvelle négligence défensive de Trent Alexander-Arnold, qui n'a pas suivi le départ dans son dos de Steven Berghuis.

Si la finition de Mohammed Kudus, en pleine lucarne, ne doit rien à personne (1-1, 27e), ce but, sur la toute première occasion digne de ce nom de l'Ajax, semblait évitable.

En seconde période, les Reds sont aussi passés près de la punition sur une tête croisée de Daley Blind, au second poteau, qui a frôlé le montant d'Alisson, pris à contre-pied (75e).

Klopp regrettera sans doute également le gâchis de ses joueurs devant le but néerlandais, surtout en première période.

Une frappe de Luis Diaz est passée de très peu à côté (24e), Virgil van Dijk a eu plusieurs occasions intéressantes de la tête sur des coups de pied arrêtés (35e, 44e), et Alexander-Arnold aurait pu se rattraper de son erreur avec plus de réussite (31e, 42e).

En seconde période encore, Darwin Nunez a raté le cadre après une superbe combinaison (83e) et Salah a vu une frappe déviée toucher le poteau de Remko Pasveer (88e) qui souffla sur l'occasion.

Fort heureusement, le but de Matip sur le corner qui a suivi est venu gommer tout ça et redonner un élan à la saison des Reds qu'il faudra confirmer au retour de la trêve internationale, début octobre.

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?