Ce qu'il faut retenir du week-end dans les grands championnats

Ce qu'il faut retenir du week-end dans les grands championnats

Plus d'infos sur Messi

Le match nul du FC Barcelone chez le FC Séville (2-2), réduisant l'avance catalane en tête de la Liga à deux points sur le Real Madrid, a été un des temps forts du week-end en Europe.

ALLEMAGNE

Le Bayern Munich a un peu plus marché vers son 25e sacre national, avec une victoire contre Francfort qui lui maintient ses 10 points d'avance sur Wolfsburg, vainqueur à Hambourg (2-0). Même privés de nombreux cadres (Ribéry, Robben, Schweinsteiger) les Bavarois ont idéalement préparé leur quart de finale aller contre le FC Porto mercredi, en s'appuyant notamment sur le doublé de Lewandowski très en forme. Dans le duel des Borussia, Mönchengladbach a battu Dortmund (3-1) pour conserver sa 3e place, les hommes de Jürgen Klöpp végétant pour leur part au 10e rang. Le Bayer Leverkusen enfin reste 4e à deux longueurs du podium malgré leur succès à Mayence (3-2).


ANGLETERRE

Vainqueur à Queens Park Rangers en toute fin de match grâce à un but de Fabregas (1-0), Chelsea a conservé ses sept points d'avance sur Arsenal en tête de la Premier League. Une avance qui peut encore augmenter de trois unités avec le match en retard que les Blues doivent encore disputer à Leicester le 29 avril. Les hommes de José Mourinho peuvent donc voir sereinement la fin de saison en boulet de canon des Gunners, qui ont remporté leur 8e victoire consécutive à Burnley (1-0). Derrière ce duo londonien, suit un duo mancunien, avec United qui a creusé l'écart sur City dans le derby très spectaculaire remporté 4 à 2. Les Red Devils, pourtant mal partis cette saison, sont 3e à un point d'Arsenal. Pour les Citizens, les espoirs de conserver le titre de champion se sont définitivement envolés.


ESPAGNE

Ca se resserre à nouveau en tête de la Liga et le Barça peut s'en vouloir, lui qui a concédé le nul (2-2) chez le FC Séville après avoir pourtant mené 2 à 0 avec deux buts superbes de Messi et Neymar. Une contre-performance évitable à quatre jours d'affronter le Paris SG en quart de finale aller de la Ligue des champions et dont a profité le Real Madrid. Les Madrilènes ont aisément battu Eibar (3-0) et recollent à deux longueurs de leur rival, avant de se tourner aussi vers la C1 et un derby brûlant mardi face à l'Atletico. Des Colchoneros (3e) qui ont encore perdu du terrain pour le titre avec un nul (2-2) à Malaga, malgré un doublé de Griezmann, qui les relègue à 9 points du Barça.


ITALIE

S'il n'y plus vraiment de suspense en Serie A, pour le titre promis à la Juventus et ses 12 points d'avance, il peut encore y avoir des surprise de taille. Comme celle de voir Parme, bon dernier et ruiné financièrement, s'offrir un baroud d'honneur face au leader turinois (1-0), qui avait la tête et les jambes à son quart de finale aller de C1 face à Monaco mardi. Pour ce qui est de l'enjeu de la 2e place, la Lazio a fini par doubler l'AS Rome en s'imposant (4-0) contre Empoli, quand les Giallorossi ont encore concédé un nul (1-1) chez le Torino. Naples, de son côté, a repris à la Fiorentina sa 4e place en la battant (3-0).


FRANCE

Même sans jouer ce week-end, Paris et Lyon étaient sûr de conserver leur première et deuxième place. Vainqueur de la Coupe de la Ligue samedi face à Bastia (4-0), le PSG jouera son match de la 32e journée le 28 avril, tandis que l'OL aura l'occasion de prendre provisoirement les commandes dès mercredi en recevant les Bastiais. En attendant, c'est Marseille qui a fait la mauvaise opération en cédant sa 3e place après sa défaite à Bordeaux (1-0). Désormais c'est Monaco le 3e pour un point de mieux que l'OM et deux de mieux que Saint-Etienne, vainqueur de Nantes (1-0) et potentiel trouble-fête.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?