Ski: Worley prend ses marques à Lake Louise

La N.1 française Tessa Worley a conforté ses ambitions en super-G en s'offrant avec sa 4e place à Lake Louise son meilleur résultat dans la discipline en Coupe du monde de ski alpin.

Worley, spécialiste du slalom géant où elle a décroché deux titres mondiaux (2013, 2017) et le petit globe l'hiver dernier, est passée tout près de son premier podium en vitesse.

Il lui a manqué 56/100e, perdus sans doute dans la portion haute de la piste où elle a été un peu trop attentiste, mais cette 4e place dès le premier super-G de l'hiver est de bon augure pour le reste de la saison, et notamment pour les JO-2018 de Pyeongchang.

Elle a en effet amélioré d'entrée le meilleur résultat de sa carrière en super-G, une 5e place décrochée l'hiver dernier à deux reprises à Val-d'Isère (France) et Garmisch-Partenkirchen (Allemagne).

Mieux encore, la skieuse du Grand-Bornand, de père australien et de mère française, n'a été battue que par des spécialistes du super-G.

La victoire est en effet revenue à la Liechstensteinoise Tina Weirather, N.1 mondiale du super-G à l'issue de la saison 2016-17.

La fille de deux légendes du ski alpin Harti Weirather et Hanni Wenzel a signé sa huitième victoire en Coupe du monde en devançant la Suissesse Lara Gut, 2e à 11/100e, et l'Autrichienne Nicole Schmidhofer, 3e à 27/100e.

"En franchissant la ligne d'arrivée, je me suis dit que ce qui s'était passé les dernières années, allait encore se reproduire et que j'allais finir encore 2e", a déclaré Weirather, cinq fois 2e à Lake Louise.

- Vonn chute encore -

"Comme c'est souvent Lara (Gut) qui m'a battue, je me suis concentrée sur sa manche et j'ai commencé à y croire après son passage", a poursuivi Weirather à propos de sa grande amie et partenaire d'entraînement.

Gut est elle remontée sur le podium pour la première fois depuis son opération du genou gauche en février: "Cela fait du bien, en plus c'est en super-G, ma discipline de prédilection", a-t-elle admis.

Autre bonne nouvelle pour Worley, elle a devancé l'Américaine Mikaela Shiffrin, 5e, sa grande rivale en slalom géant qui cherche elle aussi à étendre son registre à la vitesse.

Shiffrin, 22 ans, est beaucoup plus avancée que Worley dans le domaine, puisqu'elle s'aligne aussi en descente et a remporté samedi la deuxième descente au programme de l'étape de Lake Louise.

La skieuse de Vail, reine incontestée du slalom qui a remporté le classement général de la Coupe du monde 2016-17, reste la grande gagnante du week-end canadien avec sa victoire, une première en vitesse, une 3e place vendredi et pour finir une 5e place.

Alors que son plus mauvais résultat de l'hiver est une 6e place, elle caracole en tête du classement général de la Coupe du monde avec 510 points, soit 172 de plus que sa dauphine, l'Allemande Viktoria Rebensburg.

L'autre star du ski américain Lindsey Vonn a en revanche vécu un week-end cauchemardesque sur la piste où elle a collectionné 18 victoires, dont 14 en descente.

Elle a été éliminée du super-G après une nouvelle faute d'intérieur après moins de vingt secondes de course.

La championne olympique 2010 de descente qui espère affronter les meilleurs descendeurs de la planète l'hiver prochain sur cette même piste de Lake Louise, était tombée lors de la première descente vendredi et s'était classée 12e de la seconde descente samedi.

Reactions

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus