Didier Reynders sur le stade national: "Dès le début, le choix aurait dû être la rénovation du stade Roi Baudouin" (vidéo)

Le vice-Premier ministre et président de la fédération bruxelloise du MR, Didier Reynders, s'est montré sévère à propos du choix des autorités bruxelloises de construire un nouveau stade en Flandre, hors du territoire régional. "Dès le début, le choix aurait dû être la rénovation du stade Roi Baudouin", a-t-il déclaré sur les ondes de La Première.

M. Reynders espère toutefois que la Belgique pourra obtenir une participation dans l'organisation de l'Euro 2020 et recevra donc ce jeudi un délai pour se mettre en ordre.

Des voix se sont fait entendre ces derniers jours pour regretter l'absence d'implication du gouvernement fédéral dans ce dossier qui a concerné jusqu'à présent la Ville de Bruxelles, le gouvernement bruxellois et le gouvernement flamand, ainsi que les autorités locales et provinciales en Flandre. L'échevin Alain Courtois (MR) a ainsi répété vendredi qu'à ses yeux, le gouvernement fédéral avait "son rôle à jouer". "Il aurait peut-être fallu en appeler au gouvernement fédéral dès le début", a fait remarquer le vice-premier ministre, relevant au passage le peu de contacts entre les exécutifs bruxellois et flamand pour faire aboutir ce dossier. "Je ne comprends pas pourquoi la Région bruxelloise a été choisir d'implanter ce stade à Grimbergen, en Flandre, en dehors de son territoire, avec toutes les difficultés que l'on voit maintenant", a-t-il ajouté sur Bel-RTL.

Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), avait anticipé les critiques mercredi. Interrogé sur BX1, il avait pointé du doigt l'incapacité du gouvernement fédéral à "arriver à un point de vue et de défendre le projet". "Il a bien compris qu'il y a là un enjeu flamando-flamand sur lequel il n'a aucune prise", avait-il dit.

L'UEFA doit annoncer jeudi les villes hôtes des matchs de l'Euro 2020, une compétition qui fêtera cette année-là ses 60 ans. La Belgique a proposé la candidature de Bruxelles. Le stade Roi Baudouin, installé sur le site du Heysel, ne correspond plus aux normes de l'Union européenne de football pour ce genre de tournoi. La Ville de Bruxelles et la Région bruxelloise ont privilégié la construction d'un nouveau stade sur le parking C du Heysel, propriété de la Ville mais sis à Grimbergen, en Flandre, plutôt que de rénover le stade Roi Baudouin, promis à la destruction pour faire place à un nouveau quartier dans le cadre du projet Neo.

Le projet "Eurostadium" du promoteur Ghelamco s'est toutefois heurté dès le début aux réticences locales et régionales en Flandre. Des réticences d'ordre urbanistique mais aussi symboliques. La construction d'un stade appartenant à la Ville de Bruxelles sur le territoire flamand suscite à intervalles réguliers la colère des milieux nationalistes.

A lire aussi

L'UEFA va décider si elle maintient Bruxelles pour l'Euro 2020

Reactions

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus