Le Club de Bruges réagit après les incidents racistes survenus dans son stade

Dans un communiqué publié vendredi sur son site, le Club Bruges "se distancie avec force de toute forme de discrimination". "Nous avons par le passé identifié des supporters qui ont fait preuve de discrimination et leur avons même imposé des interdictions de stade, en collaboration avec la police. Et nous continuerons à le faire à l'avenir", a indiqué le Club.

Le joueur du Standard Paul-José Mpoku a été la cible de cris de singe jeudi soir durant la demi-finale de Coupe de Belgique. "Hier soir, nos joueurs portaient des survêtements avec écrit No Sweat/No Glory/No Racism. Un slogan passé plusieurs fois sur les écrans du stade et qui est soutenu par 99 pourcent de nos supporters. Le Club fait tout pour garder les exceptions hors du stade. La discrimination, peu importe la nature, est un problème social auquel le Club est également confronté. Nous voulons lancer un appel afin que ce soit abordé avec toutes les forces réunies, au-delà des couleurs du club, et dans toute la société."

Bruges a battu 3-2 le Standard jeudi, mais est éliminé en raison de la défaite 4-1 subie au match aller.

A lire aussi

Le Standard est en finale de la Croky Cup après une pluie de buts à Bruges (vidéos)
Paul-José Mpoku pousse un GROS coup de gueule après Bruges-Standard (vidéo)

Reactions

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus