Le suspect d'un assassinat en Flandre aurait avoué son crime 26 ANS après les faits

Un quinquagénaire, originaire de Deurne et suspecté de l'assassinat d'Ariane Mazijn (30) en 1992, serait passé aux aveux, écrivent samedi Gazet van Antwerpen et Het Nieuwsblad. Ni le parquet d'Anvers ni les avocats de cet homme, Stephaan D.L. (54), ne confirment cette information.

Le corps sans vie d'Ariane Mazijn avait été retrouvé par son amie le 17 juin 1992 dans un studio à Anvers. Elle avait été étranglée à l'aide d'une cordelette et présentait plusieurs traces de coups de couteau et de coupures. L'enquête sur l'auteur des faits avait cependant rapidement piétiné.      

En 2017, de l'ADN retrouvé sur le corps de la victime a coïncidé avec une trace ADN de Stephaan D.L., qui a été inclus dans la banque de données en la matière des condamnés. Il avait en effet dû laisser une telle trace après une condamnation à six mois de prison avec sursis pour tentative de vol.      

L'individu a été arrêté plus tôt ce mois-ci. Laveur de vitres professionnel, il avait notamment travaillé dans l'immeuble de la victime. Il a expliqué qu'ils avaient eu ensemble des relations sexuelles mais a nié dans un premier temps toute implication dans sa mort. Son ADN a cependant également été retrouvé sur le cordon d'étranglement.      

Selon les journaux, lors d'un nouvel interrogatoire qui s'est tenu cette semaine, il serait passé aux aveux.      

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?